Histoire : La saga du design allemand à travers ses 20 créateurs stars

IDEAT dresse le portrait de 20 femmes et hommes qui ont marqué l'histoire du design allemand du XIXe siècle jusqu’aujourd’hui !

Après la guerre, l’Allemagne de l’Ouest pense reconstruction, puis course à la prospérité. Comme si la nécessité d’un nouveau Bauhaus s’imposait, le monde du design se réjouit de la fondation de l’École d’Ulm en 1955. Influente, elle ne participera pas à d’autres révolutions que celle des formes. Ce qui n’empêchera pas certains designers d’en sortir en francs-tireurs.

9/ Eddie Harlis (1928-1985)

Eddie Harlis.
Eddie Harlis. DR

Le prénom américanisé d’Eddie Harlis, designer et décorateur, symbolise bien le Zeitgeist ambiant de l’Allemagne de l’après-guerre, dépeinte dans certains films de Rainer Werner Fassbinder. L’heure est à l’américanisation, qui fait oublier les mauvais souvenirs. En 1954, la chaise S 664 d’Eddie Harlis préfigure déjà la décennie des sixties. Longtemps éditée par Thonet, avec son assise ronde et percée, elle ne séduit plus désormais qu’en version vintage…

Chaise S664 (1954).
Chaise S664 (1954). DR

10/ Dieter Rams (1932-)

Dieter Rams.
Dieter Rams. DR

Ses dix principes du bon design ont fait de lui le pape du design allemand ! Surnommé Mister Braun, il est le designer du rasoir électrique des pères de famille seventies. Rams est au design allemand ce qu’Umberto Eco était à la littérature italienne : un millefeuille de culture. Depuis 1960, son système universel d’étagères 606, chez l’éditeur Vitsoe, fait de lui le père spirituel de Johnny Ive (le designer star d’Apple), de Jasper Morrison ou de Naoto Fukasawa. Une chose est sûre : ses étagères sont fonctionnelles.

Etagères 606 (1960).
Etagères 606 (1960). DR

11/ Richard Sapper (1932-2015)

Richard Sapper.
Richard Sapper. DR

Richard Sapper rongeait son frein chez Mercedes. Dès 1958, il s’installe à Milan, travaille chez Marco Zanuso, d’où sortiront la TV et la radio les plus iconiques du catalogue Brionvega. Best-seller du design italien, sa lampe Tizio (Artemide, 1971) est bien la création d’un designer d’outre-Rhin, lequel n’a pas entaché la réputation de fiabilité des pièces d’électroménager allemandes en créant la bouilloire Kettle (Alessi, 1982). Si une lampe et une bouilloire ne refont pas le monde, elles peuvent, à leur échelle, contribuer à le rendre plus beau.

Bouilloire Kettle (1982).
Bouilloire Kettle (1982). DR

12/ Ingo Maurer (1932-)

Ingo Maurer.
Ingo Maurer. DR

Derrière son image de « magicien de la lumière », Ingo Maurer est aussi un grand technicien. Dès 1966, après une expérience dans le graphisme publicitaire, le designer met au point Bulb, une lampe en forme d’ampoule version XXL. Bien qu’il sache trouver des solutions techniques, elles restent au service de ses rêves. Le résultat n’est jamais froid ou high-tech. La preuve, donnez à Ingo Maurer des plumes d’oie et il vous fera Birds (1992), un lustre d’ampoules ailées.

Suspension Birds (1992).
Suspension Birds (1992). DR

The good concept store La sélection IDEAT