« Le Balcon » : escale à l'aéroport de Roissy pour Mathieu Lehanneur

A l'aéroport Paris-Charles de Gaulle, Mathieu Lehanneur vient d'inaugurer « Le Balcon », la nouvelle vitrine du salon Business d'Air France. Visite.

Partiellement inauguré au mois de janvier, le nouveau salon Business d’Air France dévoile aujourd’hui sa pièce maîtresse. Situé dans le hall L du terminal 2E de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle, cet espace de 3 200 m2 accueille désormais les voyageurs avec « Le Balcon », le premier bar de la compagnie aérienne dessiné pour l’occasion par Mathieu Lehanneur.

La carte des cocktails a été imaginée en collaboration avec l’Hôtel Lancaster des Champs-Elysées.
La carte des cocktails a été imaginée en collaboration avec l’Hôtel Lancaster des Champs-Elysées. Agence Audiovisuelle Air France

Après la canopée de Noé Duchaufour-Lawrance, imaginée en 2012 pour le lounge du hall M, le projet du designer vise une fois de plus à matérialiser la stratégie de montée en gamme de la compagnie aérienne. Les récentes expériences culinaires et bien-être, proposées depuis le début de l’année et pensées par les architectes de Brandimage, s’organisent ainsi autour d’un nouveau centre névralgique, chargé de retranscrire le meilleur de l’art de vivre à la française.

Dorures, velours, marbre et parquet se répondent dans une harmonie étonnement contemporaine.
Dorures, velours, marbre et parquet se répondent dans une harmonie étonnement contemporaine. Felipe Ribon

« Dès le début, le projet est né autour de l’idée d’alcôves, de créer des loges », explique Mathieu Lehanneur, porté par l’envie d’offrir « des espaces de semi-intimité où des liens se tissent ». Une série de banquettes circulaires se déroule donc comme un ruban de velours sous un plafond de miroirs dorés. Cernées de bois clair, elles encadrent un espace ovoïde et chargé de références à l’architecture parisienne comme à la carrière du designer.

« Les balcons représentent l’essence de l’art de vivre à la française, de l’époque des rois à aujourd’hui, de l’opéra à Roland-Garros. » Mathieu Lehanneur

Mates ou brillantes, les finitions des tables et des assises évoquent le laiton tandis que le parquet s’anime d’un hublot sur le ciel. Un écran qui restitue en temps réel les évolutions de la lumière, de l’aube au crépuscule, tout en rappelant le dispositif de Demain est un autre jour, une œuvre à mi-chemin entre la sculpture et la station météo. En surplomb, le marbre se soulève ensuite légèrement du sol pour dessiner le bar aux allures de présentoir.

Au centre, un banc circulaire favorise les échanges et répond au hublot digital.
Au centre, un banc circulaire favorise les échanges et répond au hublot digital. Felipe Ribon

A mille lieues de la série « Liquid Marble », le bar affiche un minimalisme extrême, simplement atténué par les courbes d’un luminaire aux reflets irisés, à l’image de l’acier galvanisé utilisé par le Mathieu Lehanneur pour la deuxième adresse new-yorkaise de Maison Kitsune. Tous les soirs, un barman y propose de 19 heures à 21 heures une sélection de cocktails au champagne. Certainement le meilleur moyen d’« offrir une touche de french flavour à la clientèle d’Air France » selon Franck Terner, son directeur général.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT