Cove, le bureau cocon de Foster+Partners

Après les fauteuils « Thea », conçus pour les auditoriums et salles de spectacle, Foster+Partners signe une nouvelle assise pour Poltrona Frau, destinée à tous les travailleurs en quête de tranquillité.

De l’architecture au mobilier en passant par l’urbanisme, Foster+Partners jongle avec les échelles depuis ses débuts en 1967. Alors que le Royal Institute of British Architects vient de récompenser le siège européen qu’elle a conçu pour Bloomberg, l’agence internationale a dernièrement dévoilé une collaboration avec Poltrona Frau, imaginée à mi-chemin entre le fauteuil et le bureau.

Fauteuil « Cove ».
Fauteuil « Cove ». Aaron Hargreaves

Après Knoll, Molteni&C, Porcelanosa, ou plus récemment Artemide, Norman Foster s’est une nouvelle fois associé à l’éditeur italien pour produire Cove, une assise dont la forme généreuse et enveloppante se destine à accueillir les personnes en mal d’intimité ou de concentration. Présenté à Stockholm au Passenger Terminal Expo, le plus grand salon dédié aux innovations dans le domaine des aéroports, ce fauteuil vise en effet à équiper les halls, lobbys et autres espaces d’attente situés dans des lieux publics.

Fauteuil « Cove ».
Fauteuil « Cove ». Aaron Hargreaves

Mettant l’accent sur le confort, sa structure rembourrée résulte d’une longue étude menée sur la manière dont les travailleurs se réapproprient le mobilier des salons traditionnels. Directeur du design industriel chez Foster+Partners, Mike Holland explique que « ses lignes explorent la spatialité de l’espace personnel, en élargissant la notion d’un fauteuil ordinaire en termes de fonction et matérialité ».

Fauteuil « Cove ».
Fauteuil « Cove ». Aaron Hargreaves

« Sa forme compacte sculpte un volume généreux qui fournit un espace isolé pour manger, travailler ou se détendre. »
Mike Holland, directeur du design industriel chez Foster+Partners

Fauteuil « Cove ».
Fauteuil « Cove ». Aaron Hargreaves

Un chargeur USB, une prise optionnelle et une tablette font face à l’assise, dans le prolongement d’une excroissance qui se transforme en accoudoir le long du dossier. Jouant la carte du bi-matière, celui-ci peut se décliner dans une grande variété de tissus et de cuirs, la matière historique de Poltrona Frau, utilisée pour ses premiers fauteuils en 1912 comme pour sa dernière collection, des paniers tressés de Gamfratesi aux suspensions Xi de Neri&Hu.

Fauteuil « Cove ».
Fauteuil « Cove ». Aaron Hargreaves

The good concept store La sélection IDEAT