Le design, l’architecture… et Prada

Le Nylon sert souvent à prendre de beaux poissons dans ses filets. Prada est donc partie à la pêche aux idées…

Dans son projet « Prada Invites », Miuccia Prada a donné carte blanche à quatre studios de design et d’architecture. Il s’agissait de retravailler ce Nylon noir dont la maison italienne use depuis ses débuts, aussi industriel qu’emblématique. La crème de la création internationale – les designers Konstantin Grcic, Ronan et Erwan Bouroullec, les architectes Rem Koolhaas, Jacques Herzog et Pierre de Meuron – a relevé le gant.

Avec une chemise à imprimé, les architectes Herzog & de Meuron remettent le langage, pour eux outil d’épanouissement personnel et sociétal, au centre de leur travail.
Avec une chemise à imprimé, les architectes Herzog & de Meuron remettent le langage, pour eux outil d’épanouissement personnel et sociétal, au centre de leur travail. Prada

Convertis en stylistes de mode chevronnés, ils ont rendu des pièces qui ont fait l’objet d’un défilé en janvier dernier. Le plus amusant, finalement, est d’observer leurs projets à l’état « gazeux ». Ainsi, les Bouroullec ont beaucoup crayonné pour redonner du souffle au célèbre cartonnier d’artiste. « Ce rectangle, ses lignes soignées et figées contrastent avec le corps en mouvement. Ce projet reprend cette géométrie et l’injecte dans un sac porté épaule doté d’un soufflet à l’intérieur, d’un fermoir bas, de bandes élastiques et d’un œillet, décliné dans une seule couleur pour un effet graphique subtil », assure Ronan Bouroullec.

Les frères Bouroullec ont réinterprété le cartonnier d’artiste dont la forme figée tranche avec la fluidité des lignes du corps.
Les frères Bouroullec ont réinterprété le cartonnier d’artiste dont la forme figée tranche avec la fluidité des lignes du corps. Prada

À voir les esquisses si abstraites signées Herzog & de Meuron, on n’imagine pas qu’une chemise puisse en résulter. Le duo qui a réalisé la boutique Prada dans le quartier d’Aoyama, à Tokyo, a mené sa démarche autour du langage, le transformant en élément narratif imprimé sur un vêtement. De son côté, Konstantin Grcic s’est mis dans la peau du client en enfilant son propre modèle et en le tournicotant dans tous les sens. Sa conception du gilet de pêcheur, affectionné par l’artiste Joseph Beuys, peut se nouer autour de la taille et offrir des poches multiples.

L’Allemand Konstantin Grcic revisite le concept du gilet de pêcheur pour en faire un vêtement en mouvement.
L’Allemand Konstantin Grcic revisite le concept du gilet de pêcheur pour en faire un vêtement en mouvement. Prada

Enfin, Rem Koolhaas s’est amusé à « cartonner » une silhouette façon patron de couturière avant de concrétiser son modèle. Alors qu’il signe régulièrement le décor des shows Prada et qu’il vient d’achever la fondation milanaise, l’architecte a pensé fonctionnalité en inversant l’idée du sac à dos pour le muer en épais gilet, type pare-balles, positionné sur le torse pour éviter de se contorsionner pour y attraper quelque chose ou de tamponner les gens sans s’en apercevoir. Tous semblent s’être donné le mot pour proposer de joindre l’utile à Prada…

Le sac à dos façon Koolhaas marie design et praticité urbaine.
Le sac à dos façon Koolhaas marie design et praticité urbaine. Prada

The good concept store La sélection IDEAT