TEEbooks, prière de ne pas déranger

S’étant heurté aux affres de la distribution lors de la conception de Teracrea, sa première société de récipients pour végétaux, l’éditeur italien Mauro Canfori a fini par créer, à Nice, le label TEEbooks, qui produit de discrets systèmes de rangement en acier vendus uniquement sur Internet.

Voir travailler son architecte de père a donné au designer Mauro Canfori un sens de l’objet juste. Pour lui, le design revient en grande partie à matérialiser une fonction. Proche de l’architecture de par sa formation, il ne peut imaginer de conception sans culture de l’espace. « Comment imaginer des objets pour la maison sans être conscient de ce qui les entoure ? » dit-il.

Mauro Canfori.
Mauro Canfori. Edith Andreotta

Avant de créer TEEbooks, en 2010, label dont les systèmes d’étagères métalliques se vendent uniquement sur son site Internet, Mauro Canfori avait fondé Teracrea. Au début des années 2000, il voulait faire entrer le végétal dans l’habitat sans passer par la case des pots classiques. Il s’était adressé aux frères Bouroullec (pour une treille), à Sebastian Bergne (pour des pots penchés), à Konstantin Grcic ou aux Campana.

TEEbooks, ou l’art de se rendre invisible.
TEEbooks, ou l’art de se rendre invisible. TEEbooks

L’Italien Fabio Bortolani avait fait sensation avec des récipients en plastique pour des plantes sous perfusion d’eau. L’aventure, humainement riche, s’était heurtée aux affres de la distribution. Présenter des plantes dans un magasin ? Mais il va falloir les arroser ! Et puis, même en Italie, les magasins n’exposaient que des marques connues. Malgré le succès d’estime, il a été difficile de briser les conservatismes.

Discrets et solides, les modules sont pensés comme de véritables pièces d’architecture.
Discrets et solides, les modules sont pensés comme de véritables pièces d’architecture. TEEbooks

Mauro Canfori a fini par créer TEEbooks pour vendre en ligne un système métallique très simple pour ranger livres, DVD ou CD… En quinze jours, les commandes affluent ! Prêts à dépenser jusqu’à 300 euros en moyenne, les clients s’entichent de produits affichant « pureté, simplicité et solidité » comme maîtres mots. Dès septembre, au best-seller Judd matérialisant la fonction de ranger sans excès de style, TEEbooks ajoutera un système qu’on n’accrochera pas aux murs, mais que l’on posera, un peu comme une séparation.

Les modules « Judd » sont disponibles avec une profondeur de 15 ou 25 cm.
Les modules « Judd » sont disponibles avec une profondeur de 15 ou 25 cm. TEEbooks

Aujourd’hui, le designer caresse toujours l’idée de redévelopper les récipients pour végétaux. Basée à Nice, sa société produit entre Vicence, Bassano del Grappa et Venise. Ses interlocuteurs y sont plus souples et moins chers qu’ailleurs. C’est dit, aussi clair et net que les systèmes de rangement TEEbooks.

 

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT