6 livres pour voyager aux 4 coins de la planète

De Tokyo à Los Angeles, en passant par Istanbul, Milan ou New York, notre sélection de livres traverse la planète avec le style comme seul horizon.

Milan la secrète

« Meet Me in Milan », de Freedom Art Inc., Herb Lester Associates, 4 €.
« Meet Me in Milan », de Freedom Art Inc., Herb Lester Associates, 4 €. Herb Luster Associates

À l’heure du tout numérique et de Google Maps, l’éditeur anglais Herb Lester joue la fibre nostalgique et propose des guides à déplier sur des destinations du monde entier. Un graphisme hyperléché et des adresses mûrement sélectionnées font de ces guides des must have à l’attention des voyageurs ou des amoureux du graphisme qui punaiseront ces merveilles au mur. À Milan, le guide a poussé la porte du musée Castiglioni ou de la trattoria Madonnina, à mille lieues du Duomo et de la Galleria Vittorio Emanuele II.


500 fois New York

« The 500 Hidden Secrets of New York », de Michiel Vos et Ellen Swandiak, Luster, 256 p., 16,95 €.
« The 500 Hidden Secrets of New York », de Michiel Vos et Ellen Swandiak, Luster, 256 p., 16,95 €. Luster

Un journaliste néerlandais expatrié à New York depuis de nombreuses années et une New-Yorkaise pur jus, professeure à la Parsons School of Design, deux insiders donc, écument Big Apple et en tirent 500 adresses pour ce guide de poche. Le meilleur bagel, le plus beau jardin-rooftop, l’oyster bar avec vue sur l’Hudson, les bars à cocktails les plus luxueux, les spots les plus intellos, les meilleures boutiques de sport ou les plus vieux buildings. De Manhattan à Brooklyn en passant par le Queens… 500 bonnes raisons de s’envoler !
> The 500 Hidden Secrets of New York, de Michiel Vos et Ellen Swandiak, Luster, 256 p., 16,95 €.


Immersion urbaine

« The New York Times Explorer. Villes & métropoles », de Barbara Ireland, Taschen, 304 p., 30 €.
« The New York Times Explorer. Villes & métropoles », de Barbara Ireland, Taschen, 304 p., 30 €. Taschen

C’est à une flânerie à travers les villes du monde que vous convie Barbara Ireland. Fermez les yeux, ouvrez une page au hasard et laissez-vous embarquer. Grâce aux descriptions très vivantes de cette journaliste du New York Times et aux clichés de monuments comme pris sur le vif de ces villes du monde, l’ouvrage dégage une instantanéité captivante. Des plus célèbres (Paris, Lisbonne, Bangkok) aux plus secrètes (Heidelberg, Ouidah), voilà un tour du monde des villes les plus excitantes du moment.


Les mystères de Tokyo

« Tokyo, Ticket to », de Gaspard Walter, Éditions de La Martinière, 320 p., 25 €.
« Tokyo, Ticket to », de Gaspard Walter, Éditions de La Martinière, 320 p., 25 €. La Martinière

Gaspard Walter a voulu saisir un instantané de Tokyo, comme une invitation très personnelle à nous faire découvrir cette ville quartier par quartier. Par ses photos tantôt électriques tantôt apaisées, il a su saisir l’ambiance de la capitale nippone et surtout la transmettre. Outre ses clichés ultra-efficaces, il nous plonge, grâce à ses adresses, dans les bars à karaoké les plus improbables et les sanctuaires les plus discrets de la ville, dans l’intimité d’une fascinante mégalopole.


Romantic LA

« Los Angeles », de Serge Ramelli, teNeues, 176 p., 60 €.
« Los Angeles », de Serge Ramelli, teNeues, 176 p., 60 €. teNeues

Chaque photographe a une signature qui lui est propre, qui rend ses photos reconnaissables au premier coup d’œil. Serge Ramelli est un photographe emphatique qui se plaît à souligner le rougeoiement d’un coucher de soleil ou le scintillement des phares des voitures sur la highway. C’est avec ce regard lyrique qu’il a shooté Los Angeles, distillant une dramaturgie dans chaque photo, du pier d’Hermosa Beach aux vues sur les collines d’Hollywood, de préférence à l’heure où le ciel s’embrase.


Salon avec vue

« Bosphorus Private », de Nevbahar Koç, Assouline, 280 p., 75 €.
« Bosphorus Private », de Nevbahar Koç, Assouline, 280 p., 75 €. Assouline

Nevbahar Koç est une socialite stambouliote qui connaît la ville et ses plus belles demeures par cœur. Pour Bosphorus Private, elle pousse les portes des plus beaux intérieurs des rives du Bosphore, des salons flamboyants, chargés d’histoires, inspirants, qui synthétisent à merveille cette frontière poreuse entre Orient et Occident. Des portraits de sultans côtoient des œuvres d’art contemporain minimalistes ou de sublimes mosaïques anciennes, mais toujours avec une vue imprenable sur le Bosphore !

The good concept store La sélection IDEAT