À Milan, la Torre Fondazione Prada, contemporaine à 360°

Inaugurée durant la Design Week milanaise en avril, la tour de Rem Koolhaas met un point final au chantier de la fondation Prada, démarré il y a trois ans. Un nouveau repère dans la skyline milanaise ?

Haute de 60 mètres, entièrement blanche, la tour de la Fondazione Prada, œuvre de Rem Koolhaas, transforme le paysage de Milan mais donne aussi à ses visiteurs un nouveau point de vue sur la ville, grâce à ses amples ouvertures vitrées et son bar-restaurant sur le toit. Surtout, elle permet à la fondation de jouir de 2 000 m2 supplémentaires pour exposer sa collection d’art contemporain. Sur les neuf étages que compte le bâtiment, les six qui sont réservés aux expositions sont à géométrie variable. Le premier affiche une hauteur sous plafond de 2,7 mètres tandis que le dernier culmine à 8 mètres. Leur plan varie du rectangulaire au trapézoïdal et l’orientation – tantôt nord, tantôt est ou ouest – propose une lumière zénithale au niveau le plus élevé, tandis que le côté sud abrite un ascenseur avec vue panoramique.

La diversité des salles offre un panel de perspectives qui ne peuvent que servir les œuvres d’art présentées.
La diversité des salles offre un panel de perspectives qui ne peuvent que servir les œuvres d’art présentées. bas princen

Comme l’explique Rem Koolhaas, « cette diversité produit une extrême variété spatiale à l’intérieur d’un volume simple, de sorte que l’interaction entre les ambiances et les œuvres d’art offre une infinité de configurations possibles ». Une modularité que l’on retrouve aussi dans son projet parisien de la fondation des Galeries Lafayette.

Chaque étage du bâtiment permet de prendre un peu plus de hauteur sur la métropole milanaise.
Chaque étage du bâtiment permet de prendre un peu plus de hauteur sur la métropole milanaise. bas princen

On peut dire que cette tour s’intègre parfaitement à l’ensemble de la fondation, une ancienne distillerie dont les sept différents bâtiments (entrepôts, laboratoires, silos) se mariaient déjà avec trois nouvelles structures (l’espace d’exposition temporaire, un lieu multifonctionnel doté d’un cinéma et une tour). « Vieux et neuf, horizontal et vertical, ample et restreint, blanc et noir, ouvert et fermé : ces contrastes établissent la diversité des oppositions que décrit la nature de la nouvelle Fondazione Prada », déclare Koolhaas, ­annonçant par là une programmation culturelle ouverte et en constante évolution.

> Fondazione Prada. Largo Isarco, 2, Milano. Tél. : +39 02 5666 2611. Fondazioneprada.org

La tour blanche et ses neuf étages sont signés Rem Koolhaas, qui complète ainsi l’ensemble des bâtiments de diverses époques qui occupaient déjà le site de la Fondation.
La tour blanche et ses neuf étages sont signés Rem Koolhaas, qui complète ainsi l’ensemble des bâtiments de diverses époques qui occupaient déjà le site de la Fondation. bas princen

Les expositions de l'automne à la Fondation Prada

> L’artiste et performerJohn Bock signe la déroutante exposition « The Next Quasi-Complex » tirée de ses performances où il assemble des univers étranges et fascinants. A voir jusqu’au 24 septembre, avec une performance de l’artiste le 8 septembre prochain.

> Embarquez à bord de la « Slight Agitation 4/4: Laura Lima ». Jusqu’au 24 septembre, le quatrième et dernier volet d’une série d’expositions qui décline différents médiums, dont un gigantesque pendule de Foucault.

> « Atlas», l’exposition permanente de la Fondation, est le résultat d’un échange entre Miuccia Prada et le célèbre critique d’art italien, Germano Celant. Cette dernière agit comme le témoin des idées et des collaborations qui ont formé la collection de la Fondation Prada, avec des pièces datant de 1960 à 2016.

The good concept store La sélection IDEAT