Visite : A Eindhoven, Piet Hein Eek réinvente la ville post-industrielle

À Eindhoven (Pays-Bas), une partie de l’ancien site industriel de la société Philips a été transformée par le designer Piet Hein Eek en une véritable « design factory » qui porte son nom. Lieu de production, studios de résidence pour jeunes créateurs, showroom, espaces d’exposition, boutique, restaurant… occupent les 10 000 m2 d’un complexe qui impulse une nouvelle dynamique à tout un quartier devenu résidentiel.

Dans cette néo-cantine aux saveurs éco-responsables, tout le mobilier ainsi que les luminaires ont été conçus par Piet Hein Eek. Les clients y jouent volontiers la carte de la table commune. Ainsi, même la question culinaire est intégrée à la société du designer : « Je ne pense pas qu’il faille aller chercher ce type de ressources à l’extérieur si l’on veut que le projet soit cohérent de A à Z », confirme-t-il.

Chaque midi, une grande partie de l’équipe se retrouve pour déjeuner sur l’immense table d’hôtes du restaurant.
Chaque midi, une grande partie de l’équipe se retrouve pour déjeuner sur l’immense table d’hôtes du restaurant. Gianni Basso / Vega MG

De l’autre côté de la rue, on pénètre cette fois-ci au cœur de l’activité du designer. Dans un grand espace entièrement vitré cohabitent une vingtaine de personnes. Le rez-de-chaussée abrite, lui, les zones de production : travail du bois, cabine de peinture, atelier de céramique. Les deux tiers de la centaine d’employés présents sur le site se chargent de la fabrication des objets de Piet Hein Eek. « Tout ce qui est réalisé ici est entièrement dessiné par Piet lui-même », souligne Pim, responsable de la communication du designer.

À l’étage, des meubles de précédentes collections sont exposés et servent de modèles de référence pour les clients.
À l’étage, des meubles de précédentes collections sont exposés et servent de modèles de référence pour les clients. Gianni Basso / Vega MG

Comme pour compléter le dispositif de fabrication, le bâtiment abrite des lieux de vente et d’exposition. Toujours au rez-de-chaussée, une vaste boutique présente les pièces du créateur ainsi qu’une sélection de références d’autres designers et marques avec lesquels il se sent en adéquation, ainsi que du mobilier vintage. « Nous ne proposons pas que du design. Le choix des objets se fait avant tout pour la qualité du dessin, des formes et des matériaux. D’ailleurs, on voit bien que les créations contemporaines et ces antiquités cohabitent parfaitement », fait remarquer Pim qui nous sert de guide. Au premier étage, mais avec toujours une vue sur les outils de production, d’immenses plateaux sont voués à la présentation des meubles signés Piet Hein Eek. Et permettent ainsi aux clients de passer commande d’une réalisation. « Aucun objet n’est identique à l’autre puisque les matériaux de base sont à chaque fois différents », souligne Pim. Pour peu, on se croirait chez IKEA tant l’offre semble vaste !

L’espace du restaurant, qui se trouve au cœur du dispositif, a été aménagé avec du mobilier fabriqué par Piet Hein Eek ainsi qu’avec des objets vintage de toutes sortes, la Simca 1000 en témoigne.
L’espace du restaurant, qui se trouve au cœur du dispositif, a été aménagé avec du mobilier fabriqué par Piet Hein Eek ainsi qu’avec des objets vintage de toutes sortes, la Simca 1000 en témoigne. Gianni Basso / Vega MG

« Ma collaboration avec IKEA m’a permis d’aller sur des terrains beaucoup plus industrialisés. J’ai cependant tenu à maintenir autant que possible une dimension artisanale dans le rendu des pièces », explique Piet Hein Eek. Dans les étages supérieurs, l’offre se poursuit avec une galerie qui accueille des expositions d’artistes et un autre showroom, privatisable, pour des dîners ou des événements. « D’ici deux ans, j’envisage d’installer au dernier niveau un hôtel d’une douzaine de chambres », déclare le designer. Histoire sans doute d’aller encore plus loin dans ce rapprochement entre producteur et consommateur. Un souci de transparence qui se dégage déjà très distinctement de ce projet ouvert et autour duquel se déploie désormais tout un programme résidentiel dont certains habitats ont d’ailleurs été conçus par Piet Hein Eek en personne.

> Piet Hein Eek. Halvemaanstraat 30, Eindhoven. 

La menuiserie sert de fabrique mais aussi à traiter le bois récupéré sur des chantiers de démolition.
La menuiserie sert de fabrique mais aussi à traiter le bois récupéré sur des chantiers de démolition. Gianni Basso / Vega MG
Un open space abrite les bureaux. Ses parois vitrées offrent une vue sur la boutique et la rue.
Un open space abrite les bureaux. Ses parois vitrées offrent une vue sur la boutique et la rue. Gianni Basso / Vega MG

The Good Spots Destination Pays-Bas