Innovation : Boqa convertit au lin une icône du design

Spécialiste du mobilier coloré outdoor et du fameux fauteuil Acapulco, Boqa ajoute une corde à son arc avec des revêtements en lin. Un changement de cap décrypté par Julien Adam, fondateur de l’éditeur bordelais.

Après le jonc de plastique et avant le lin, quid des collections en chanvre et en cuir ?
Julien Adam : Nous avons présenté ces collections à Maison & Objet en janvier 2016. L’accueil y fut excellent. Par leur douceur, le cuir et le lin répondent aux attentes de nombreux clients. De plus, les fibres naturelles, avec leurs légères variations, confèrent aux pièces un caractère unique. Leur succès nous a amené à diversifier ces gammes. Aujourd’hui, nous travaillons sur des nuances plus sophistiquées.

Vous présentez désormais des modèles en lin. Vos motivations sont-elles écologiques, techniques ? Et le chanvre ?
C’est avant tout le choix d’une matière naturelle fabriquée en France, très résistante et plus facile à travailler que le chanvre. Le lin provient du Nord. Sa texture très douce donne au fauteuil un confort incomparable. Son toucher est différent, la fibre est plus soyeuse, plus délicate et moins volatile. Nous avons validé la résistance d’une fibre qui convenait à nos applications avec une société française.

L’iconique fauteuil Acapulco revient en version lin.
L’iconique fauteuil Acapulco revient en version lin. Boqa

Le lin s’utilise-t-il pour l’outdoor ?
Quoique résistants à l’eau, nous déconseillons de laisser dehors toute l’année les fauteuils en lin. Des mousses pourraient s’y développer.

L’iconique fauteuil Acapulco, emblématique de Boqa, connaîtra-t-il sa version en lin ?
Oui. Tout comme sa version à bascule. Cette dernière, avec piètement en bois et structure blanche, est un must. Les modèles en matières naturelles et en cuir sont de vrais succès. Ils apportent une nouvelle dimension au produit, un caractère plus prestigieux.

Collaborez-vous avec des designers ?
Oui, tous les ans, avec la volonté de repousser nos limites, de laisser libre cours à la créativité tout en intégrant les contraintes techniques. Certaines relations permettent de lancer un nouveau modèle, d’autres une gamme complète. Avec Francois Bazenant, cela fait trois ans et, cette année, en contact avec le VIA, nous sommes persuadés que nous pouvons développer un nouvel univers.

La version canapé…
La version canapé… Boqa

Vos collections ne finissent-elles pas par séduire aussi les projets indoor ?
Lancer de nouvelles matières indoor et des pièces en PVC pastel nous permet en effet d’amortir l’effet de saisonnalité. Le développement de modèles intégrant le bois (bureau ou étagères) va également dans ce sens, car il s’harmonise parfaitement avec les matières naturelles. Le fauteuil Acapulco devient alors une pièce idéale pour l’intérieur. Sa transparence laisse passer la lumière et ses couleurs, qui s’accordent avec quantité d’univers, sont particulièrement appréciées dans la décoration.

> Boqa. 6, rue Gutemberg, 33450 Saint-Loubès. Tél. : 06 95 93 29 33. 

Le canapé Acapulco dans la boutique l’Inatelier à Nantes.
Le canapé Acapulco dans la boutique l’Inatelier à Nantes. Inatelier

The good concept store La sélection IDEAT