A Londres, changement de décor pour l’Hôtel Indigo

La rénovation de l'hôtel Indigo démontre une fois encore que le duo londonien de l'agence Michaelis Boyd sait user de son sens du détail et de l'observation pour créer des intérieurs envoûtants…

A l’approche du London Design festival, Alex Michaelis et Tim Boyd viennent de dévoiler un tout nouveau projet dans la capitale britannique avec l’Hôtel Indigo, situé au 1 Leicester Square, pile entre Covent Garden et Piccadilly Circus. Dans ce quartier de théâtres, music-halls et cinémas, l’agence Michaelis Boyd s’est imprégné des alentours de l’hôtel pour penser un décor tout en cohérence. C’est ainsi que les 95 chambres rendent hommage à l’univers de l’entertainment et sont réparties en trois catégories : « scriptwriter », « backstage » et « auditorium ». Affiches vintage du septième art, miroirs de loges d’artistes, projecteurs et cordes évoquant les changements de décor sur les planches… Tout y est ! Dans l’entrée, une fresque de style Art Déco plonge d’emblée le visiteur dans le glamour du siècle dernier. Neuf étages plus haut, il peut découvrir la vue affolante du rooftop qui accueille les gourmands pour un petit déjeuner, un lunch ou un dîner.

Les chambres arborent des détails caractéristiques de l’univers du cinéma.
Les chambres arborent des détails caractéristiques de l’univers du cinéma. Ed Reeve
Le restaurant surprend avec le bleu électrisant de ses vitraux.
Le restaurant surprend avec le bleu électrisant de ses vitraux. Ed Reeve

Michaelis Boyd n’en finit pas de nous épater ! Entre l’Angleterre et l’Afrique, où sont situés l’essentiel de ses projets, le studio londonien d’architecture intérieure essaime des espaces toujours étonnants de justesse. Néanmoins, les préoccupations du studio restent constantes et démontrent qu’il n’a renoncé à aucun de ses principes…

Lumière tamisée et ambiance feutrée pour le restaurant de l’hôtel.
Lumière tamisée et ambiance feutrée pour le restaurant de l’hôtel. Ed Reeve
La terrasse offre une vue imprenable sur Londres.
La terrasse offre une vue imprenable sur Londres. Ed Reeve

Le public français a pu s’en rendre compte à l’occasion d’une récente rencontre avec Alex Michaelis lors d’une conférence au salon Maison & Objet. L’architecte aux pieds nus a expliqué la transversalité qui s’installe entre les bâtiments créés par le studio et qui finissent par se nourrir les uns les autres. Pour les projets réalisés sur le continent africain (des resorts au Botswana, au Kenya, au Mozambique…), il dit même avoir abordé les choses avec davantage d’humilité qu’en Europe, face à une nature flamboyante et un contexte différents par bien des aspects de celui des grandes capitales occidentales. Évidemment passionné d’architecture contemporaine, ses préoccupations demeurent centralisées sur les questions d’énergies et d’eau, problèmes majeurs du développement urbain du XXIe siècle.

> Hotel Indigo. 1, Leicester Square, Londres. Tél. : +44 (0)203 909 4010.

Comme au cinéma, le travail de la lumière a fait partie intégrante du projet.
Comme au cinéma, le travail de la lumière a fait partie intégrante du projet. Ed Reeve

The good concept store La sélection IDEAT