Le tour du monde idéal de la galeriste Nina Yashar

Née en Iran, mais milanaise depuis de nombreuses années, la galeriste Nina Yashar propose un design sans œillères qui navigue de la jeune garde libanaise aux valeurs sûres italiennes. Ouverte sur le monde et les époques, elle nous embarque pour un tour du monde quasi mystique.

Le plus beau coucher de soleil ?
Ceux à couper le souffle de l’île grecque de Folégandros. Chaque soir, l’expérience y est différente… Mais celle-ci est aussi sans doute liée au contexte, puisque je profite de ces couchers de soleil en étant entourée de ma famille et d’amis proches.

Londres, New York ou Milan ?
Spontanément, j’aurais tendance à dire New York et Londres, mais, en y réfléchissant, je choisis Milan qui devient une métropole mondiale de plus en plus dynamique, tout en conservant une dimension raisonnable. Où que l’on aille, la ville est parsemée de trésors cachés : Milan continue de me surprendre…

A Milan, la Piazza Cesare Beccaria accueillait récemment un pavillon de Massimiliano Locatelli, imprimé en 3D à l’occasion du Salon du mobilier.
A Milan, la Piazza Cesare Beccaria accueillait récemment un pavillon de Massimiliano Locatelli, imprimé en 3D à l’occasion du Salon du mobilier. Luca Rotondo

Où sont vos racines ?
Je suis née en Iran, à Téhéran, mais j’ai toujours vécu en Italie. Aussi je sens que si mes liens avec mon pays natal sont indissolubles, en même temps l’Italie, et plus précisément Milan, est ma patrie.

Un souvenir d’enfance ?
Un voyage en famille au Cachemire, en Inde, m’a laissé des souvenirs impérissables. Si je me souviens des couleurs de cette terre sublime, ce sont surtout les souvenirs olfactifs, dont je faisais l’expérience pour la première fois, qui me reviennent en mémoire.

Nina Yashar.
Nina Yashar. Germana Lavagna

Vos prochaines vacances ?
Un circuit à travers le Sud de la France au volant de voitures anciennes, avec un groupe d’amis.

Des vacances de rêve ?
J’irais les passer à l’Amanpulo, aux Philippines. C’est selon moi l’endroit qui se rapproche le plus du paradis. Comme dans mes rêves !

La destination qui vous a le plus déçue ?
Miami, mais il me serait difficile d’expliquer exactement pourquoi… Peut-être que j’attendais trop de cette destination mythique…

A Miami, le quartier Art déco de South Beach…
A Miami, le quartier Art déco de South Beach… Young-Ah Kim

Qu’est-ce qui vous gêne dans le voyage contemporain ?
Le fait d’envisager le tourisme comme un « hit and run » : on arrive, on prend une photo et on repart. Je trouve que cela fait disparaître la magie du voyage.

Votre premier réflexe lorsque vous entrez dans une chambre d’hôtel ?
Je prête d’abord attention à l’harmonie entre les différents éléments de l’espace, à l’équilibre de l’éclairage, à la perspective, à la palette des couleurs, mais aussi aux odeurs qui sont essentielles dans mon ressenti. Chacun de ces éléments contribue à façonner une personnalité dont j’aurais du mal à décrire la perception ; cela se passe à la fois à travers mes yeux et à travers mes tripes…

La ville du futur ?
Los Angeles ! C’est effervescent là-bas en ce moment, notamment du point de vue culturel. Les musées parmi les plus intéressants d’aujourd’hui viennent d’y ouvrir, à l’instar du Broad.

Le Broad, un musée signé des architectes Diller Scofidio + Renfro.
Le Broad, un musée signé des architectes Diller Scofidio + Renfro. Iwan Baan

La destination du moment ?
La Corée du Sud, un endroit que j’essaie de mieux connaître depuis trois ans. J’adore l’absolue modernité de la scène culturelle coréenne.

Un explorateur favori ?
Freya Stark, qui fut à la fois une aventurière audacieuse et un fabuleux écrivain.

Le meilleur roman de voyage ?
Sur la route, de Jack Kerouac. Parce que cette histoire intemporelle à l’écriture admirable est aussi chargée d’une humanité profonde qui m’émeut terriblement.

Thématiques associées

The Good Spots Destination Milan

The good concept store La sélection IDEAT