En Belgique, un lounge qui bouleverse en douceur les codes de la déco

À Gand, l’architecte Didier Faustino vient de livrer le XYZ Lounge, comprenant café, restaurant et salles de réunion. Un espace qui met en œuvre des valeurs d’hospitalité sur une note à la fois neutre et sensuelle, en revisitant les codes du luxe.

Depuis plusieurs mois, le curseur du lifestyle est dans le rose. Sur les podiums des défilés, dans les salons de décoration, le « millennial pink » agite les tendanceurs. À se demander si cette vie en rose n’est pas un leurre pour nous faire oublier la noirceur du moment. Mais, lorsque la couleur passe entre les mains de Didier Faustino, elle nous renvoie d’un seul coup à son caractère primaire et charnel, qui va au-delà de la question du genre.

Didier Faustino a su jouer avec le rose millenial pour créer un intérieur qui ne ressemble pourtant à aucun autre…
Didier Faustino a su jouer avec le rose millenial pour créer un intérieur qui ne ressemble pourtant à aucun autre… Felipe Ribon

« En cherchant à quoi doit ressembler aujourd’hui un café-restaurant, cette teinte m’est venue instinctivement à l’esprit pour refléter la mixité de l’endroit, un lieu de convivialité et de corporalité qui ne soit ni un marqueur social ni un espace identitaire », explique l’architecte de tout juste 50 ans. À Gand, dans le centre de conférences Zebrastraat, il est intervenu dans un espace de 360 m2 qui n’était pas de prime abord chaleureux : trois travées fonctionnelles, dont une centrale s’élevant sous une verrière et ouverte sur des mezzanines.

Grâce aux parois texturées, l’architecte a su modifier la circulation à l’intérieur du lounge.
Grâce aux parois texturées, l’architecte a su modifier la circulation à l’intérieur du lounge. Felipe Ribon

« La première intervention a été de requalifier les espaces, en créant notamment une voûte à l’aide de parois obliques qui bloquent visuellement les mezzanines. Puis en générant une nouvelle circulation à l’aide de deux murs qui dirigent les visiteurs vers les salles latérales. Si bien que l’accès à la “nef” se fait de manière moins frontale », décrit-il. L’élégance du lieu consiste à se révéler grâce aux teintes et aux matières : un rose poudré pour les parois ; du vert olive pour le mobilier ; et un marbre beige qui vient recouvrir une grande partie des murs et composer les comptoirs et consoles intégrés ainsi que les luminaires suspendus.

Le résultat est à la fois radical et esthétique.
Le résultat est à la fois radical et esthétique. Felipe Ribon

« Le mobilier a été dessiné spécialement pour le projet et fabriqué par différents artisans pour ce qui est des tabourets et des tables hautes, et par un industriel spécialiste du rotomoulage pour la série de chaises », détaille l’architecte. Autant dire que le dispositif revisite les codes du luxe, sans tomber dans une exubérance bling. Il joue au contraire de la radicalité des formes en même temps qu’il suscite l’ambiguïté visuelle générée par le jeu des textures.

Les chaises rotomoulées en polypropylène sont issues de la collection « Delete Yourself », dessinée en 2016 par Didier Faustino.
Les chaises rotomoulées en polypropylène sont issues de la collection « Delete Yourself », dessinée en 2016 par Didier Faustino. Felipe Ribon

> XYZ Lounge, Centre de conférences Zebrastraat. Zebrastraat 32, 9000 Gand, Belgique. 

Les consoles en forme de Y se tiennent au centre de la nef, structurant l’espace et la circulation.
Les consoles en forme de Y se tiennent au centre de la nef, structurant l’espace et la circulation. Felipe Ribon

The good concept store La sélection IDEAT