Paris : Les meilleures adresses de Sofía Sanchez de Betak

Mannequin, directrice artistique, influenceuse, Sofía Sanchez de Betak, d’origine argentine, est la nouvelle ambassadrice de la marque de bijoux Ofée, pour qui elle vient de dessiner la collection « Sakura ». Sa ville fétiche, c’est Paris, où elle va s’installer l’année prochaine avec son mari, le scénographe Alexandre de Betak.

Votre bar d’hôtel favori ?
Le bar de l’Hôtel Particulier Montmartre. Une adorable maison de ville du XIXe siècle nichée à l’abri des regards dans un ravissant jardin typiquement parisien.

Votre quartier préféré ?
Le Ve arrondissement, où nous emménageons l’année prochaine. Ce quartier, qui m’est très familier, a énormément d’atouts. Il est situé près de Saint-Germain-des-Prés, proche du Marais, mais en beaucoup plus calme, sans nuées de touristes. C’est un excellent compromis. Pour sortir, j’aime l’ambiance et les nombreux bars et restaurants du Xe.

Un spa ?
L’institut Darphin, rue Saint-Honoré, est petit, mignon, et sa déco, classique et épurée.

Où vous sentez-vous le mieux ?
Dans un restaurant cosy avec des amis, par exemple le Cibus (Paris Ier), qui est notre QG. Quand tu voyages beaucoup, tu apprécies de te sentir chez toi quand tu sors. Avant, je trouvais tristes les gens qui ne changeaient jamais d’adresse. Maintenant, je suis comme eux.

Une ville alternative à Paris ?
J’adore Istanbul, pour son caractère très international, un mélange de tellement de cultures. Nous y sommes allés souvent. On y a découvert de petits endroits et avons fait connaissance avec une communauté très sophistiquée en matière de design et d’art. Hélas, avec les attaques terroristes, beaucoup de lieux ont fermé. Cela ne m’empêche cependant pas de bouger. Par exemple, à Lamu, au Kenya, où des pirates ont kidnappé quelqu’un il y a dix ans, je me sens davantage en sécurité qu’à Buenos Aires, à New York ou à Paris.

Votre restaurant avec vue ?
Ceux qui donnent sur le jardin du Palais-Royal. J’adore ce Paris ultra-classique.

Appartement haussmannien ou maison de ville ?
J’aime quand l’Histoire se dégage d’un lieu, quand elle se voit à travers les détails architecturaux d’un appartement. J’ai une prédilection pour l’architecture du XVIIe siècle. À New York, je vis dans une ancienne usine, transformée en bâtiment d’artiste. Rien de tel que de ressentir chez soi l’histoire de la ville où l’on vit.

Votre cantine ?
La Chope des Puces : super kitsch et pas du tout prétentieuse. Nous venons y écouter de la musique manouche chaque week-end lorsque nous sommes à Paris.

 

Votre dernière découverte ?
Jipangue, un restaurant japonais du VIIIe arrondissement, où règnent une ambiance super funky et une carte très exotique !

Votre restaurant chic favori ?
Caviar Kaspia (Paris VIIIe), pour son mélange de saveurs russes et d’ambiance désuète typiquement parisienne.

Votre boutique fétiche ?
Astier de Villatte. Ils ont un goût exquis, j’aime absolument tout. Je leur ai acheté des quantités de choses pour décorer mon appartement, en suivant aveuglement les conseils de leur guide Ma vie à Paris, qui m’a permis de découvrir un tas d’adresses.

Si Paris était une odeur ?
Pour Monsieur, de Chanel, bien sûr ! Le parfum de mon mari. Tellement français !

Une couleur ?
Gris, comme la couleur des toits, du ciel, de la Seine, des façades…

Une chanson ?
Life Is a Cabaret (par Liza Minnelli dans le film de Bob Fosse de 1972, NDLR). J’adore le caractère très sexy de Paris et la mentalité des Français, modernes et pas machos comme les Argentins.

Qui incarne le mieux Paris ?
Mon amie la productrice de musique et mannequin Caroline de Maigret, la Parisienne type. Elle est honnête, sincère et représente aussi la France avec son style « chic sans effort », qui me fait rêver, moi qui ai tant de peine pour parvenir à ce résultat…

Un objet typiquement parisien ?
Un cendrier du Ritz.

Qu’est-ce qui vous manque quand vous quittez Paris ?
Passer cinq heures à discuter, au café, avec des amis. À New York, en trente minutes, tout est plié ! C’est plus efficace, mais moins humain…

Une balade rituelle ?
Longer la Seine, sous Notre-Dame. Je me sens chanceuse de vivre ici l’année prochaine. J’ai adoré New York, mais maintenant, c’est Paris que j’aime par-dessus tout.

Votre musée préféré ?
Le musée des Arts décoratifs ou le palais Galliera pour leurs expositions temporaires toujours réussies.

 

The good concept store La sélection IDEAT