Paris : « Wood Up », une tour en bois pour la Rive gauche

Avec ses 50 mètres de haut, la tour Wood Up s’érigera en 2021 le long des berges de Seine du XIIIe arrondissement. Mais avant de devenir le nouvel emblème d’un « urbanisme durable », la prochaine réalisation de l’agence LAN mise également sur des prestations originales pour attirer ses futurs habitants.

Implantée à deux pas de la future Tour Commune, une résidence universitaire prévue pour 2020, la tour Wood Up viendra incarner l’ambition écologique de la ZAC Paris Rive Gauche, inlassablement aménagée entre la gare d’Austerlitz et la ville d’Ivry sur-Seine depuis le début des années 1990. Voisine de la station F et des prochaines tours Duo de Jean Nouvel, sa structure en bois conçue par l’agence LAN s’apprête à cumuler 17 étages pour accueillir 105 logements et finalement culminer à 50 mètres de haut. Une taille qui lui permet d’ores et déjà de compter parmi les édifices en bois les plus grands d’Europe, malgré un prochain record prévu en mars 2019 avec la livraison d’un immeuble norvégien de 84 mètres.

La construction de la tour devrait nécessiter près de 10 000 arbres.
La construction de la tour devrait nécessiter près de 10 000 arbres. Wood Up

En moyenne, un bâtiment en bois réduit de 50 % les émissions de gaz à effet de serre liées à sa construction. Un atout majeur alors que le secteur de l’immobilier, devant les transports et l’industrie, est responsable de 25 % des émissions mondiales de CO2. Sans compter les premières études scientifiques, menées au Japon et en France, qui démontrent que vivre dans un logement en bois améliore la santé grâce à un nombre de produits chimiques et d’acariens moins important et un taux d’humidité mieux régulé. Mais au-delà de cet impact positif, à l’échelle de la planète et de l’habitat, la tour se distingue également par la diversité de ses espaces.

Le bois se décline de la structure à l’aménagement intérieur.
Le bois se décline de la structure à l’aménagement intérieur. Wood Up

Particulièrement remarquée l’année dernière pour l’exposition « Paris Hausmann, modèle de ville » dont elle a été le commissaire avec l’architecte Franck Boutté, l’agence LAN a savamment dimensionné sa structure en résineux, épicéas et pins français, afin d’y héberger des typologies de logement variées. Des appartements allant du studio au cinq-pièces, souvent agencés sous forme de duplex et qui bénéficient parfois d’une triple exposition, en plus d’une généreuse loggia. De quoi profiter du panorama sur la Seine, également mis en scène depuis une large terrasse commune.

Partagées par les chambres et le séjour, les loggias en double-hauteur offrent une intimité proche des maisons individuelles.
Partagées par les chambres et le séjour, les loggias en double-hauteur offrent une intimité proche des maisons individuelles. Wood Up
A elle seule, la terrasse partagée offrira un espace de 642 m2 facilement appropriable par les occupants.
A elle seule, la terrasse partagée offrira un espace de 642 m2 facilement appropriable par les occupants. Wood Up

Outre le restaurant et la salle d’escalade du rez-de-chaussé, le bâtiment multiplie les espaces partagés à destination de ses occupants, notamment à mi-hauteur, avec un lounge disponible pour des repas entre voisins, une bagagerie, une laverie, une cuisine et une conciergerie numérique. Une offre complétée par un atelier de bricolage et une salle de fitness mais aussi une chambre supplémentaire qui permet de recevoir famille et amis de passage. La meilleure preuve qu’écologie peut rimer avec qualité de vie.

Incrusté de LED, le plafond de la terrasse est pensé comme un espace d’expression à destination des artistes.
Incrusté de LED, le plafond de la terrasse est pensé comme un espace d’expression à destination des artistes. Wood Up

The good concept store La sélection IDEAT