Spot du week-end : à Lisbonne, The Lumiares

Dans le labyrinthe des ruelles du Chiado, un quartier du sud de Lisbonne, le Lumiares a troqué ses volumes XVIIe contre une cinquantaine de chambres-appartements haut de gamme. Une bulle de calme dans la nouvelle effervescence lisboète.

Dans une ville assaillie par les touristes comme l’est devenue Lisbonne, gare aux nouvelles adresses qui sacrifieraient l’authenticité aux effets de manches ! Les fondateurs de Bomporto (jeune groupe hôtelier dont la maison mère est britannique), ont d’abord à cœur de valoriser le patrimoine architectural de la cité. Dans le nouvel eldorado immobilier qui caractérise désormais cette capitale européenne sortie de l’oubli, ils rénovent d’anciens bâtiments pour en faire des boutique-hôtels haut de gamme. À leur actif, The Baronesa, dans le quartier de Santos, dans un esprit plutôt bourgeois, et The Vintage, près du jardin botanique, plutôt bohème.

Le lobby et sa géométrie complexe.
Le lobby et sa géométrie complexe. DR

Deux nouvelles adresses verront bientôt le jour. Ouvert il y a un an, The Lumiares a pour ambition de jouer sur plusieurs tableaux : l’implantation dans l’hypercentre, la gastronomie et la praticité du service. Car ses 53 chambres sont en réalité des appartements de 35 à 120 m2 qui bénéficient d’un service hôtelier : idéal pour un week-end en famille, entre amis ou un séjour professionnel. L’hôtel dispose de deux restaurants excellents et abordables, d’un spa et d’une petite salle de sport.

Au rez-de-chaussée, le restaurant Mercado revisite les classiques de la cuisine portugaise.
Au rez-de-chaussée, le restaurant Mercado revisite les classiques de la cuisine portugaise. DR

La gageure est qu’il jouit d’un calme incroyable alors qu’il se trouve au cœur du quartier sud de la capitale, le Chiado, inondé de cafés, de bars, de boîtes, de petits restos et d’enseignes en tout genre – parfois encore traditionnelles. Il est à la fois si central et si proche du Tage que c’est sans doute le coin le plus visité de Lisbonne. Le fameux tram 38, dont le trajet aborde les plus beaux monuments, s’arrête à deux pas, dans la Baixa.

La façade discrète du The Lumiares.
La façade discrète du The Lumiares. DR

La rénovation complète du bâtiment du XVIIe siècle, réalisée par Helder Cordeiro et João Pedro Pedras, a ménagé quelques atouts. Un atrium éclairé par un majestueux lustre de Beau McClellan, designer écossais spécialisé dans les luminaires d’exception, un parking (une rareté dans les environs), une terrasse sur le toit avec vue à 180°. La carte élaborée au Lumni par Miguel Castro e Silva fait honneur aux traditions et aux produits locaux en osant de nouvelles associations, la spécialité du chef demeurant le poisson, dont il est passé maître dans la cuisson à basse température.

A l’étage, au restaurant Lumni, le poisson est roi…
A l’étage, au restaurant Lumni, le poisson est roi… DR

C’est aussi l’occasion de découvrir des vins portugais, tout particulièrement les blancs de la vallée du Douro. Au rez-de-chaussée, le Mercado offre l’alternative d’une carte bistrot, gourmande, ambitieuse dans sa volonté de faire redécouvrir les plats typiques façon snack.

Décoration sans fausse note au Lumni.
Décoration sans fausse note au Lumni. DR

Le spa propose cinq salles de soins, un sauna et un hammam dans une atmosphère douce dont la décoration est en harmonie avec celle de l’hôtel, élégante sans ostentation. C’est justement à travers ces choix décoratifs que les propriétaires ont exprimé au mieux leur désir de mettre en valeur les savoir-faire traditionnels portugais.

Certaines chambres/appartements s’étendent sur deux étages.
Certaines chambres/appartements s’étendent sur deux étages. DR

Vista Alegre pour la vaisselle, Ferreira de Sà pour les tapis, Room2Fit pour le mobilier en bois, Burel Factory pour les plaids en laine 100 % mérinos, Fabrica Alentejana de Lanificios pour les coussins, Project 226 pour la pochette en cuir qui contient le manuel de la maison…

Ici, chaque objet déco est choisi avec soin.
Ici, chaque objet déco est choisi avec soin. DR

Toutes ces entreprises locales, plus ou moins anciennes, ont réalisé des produits expressément pour l’établissement, dans le goût du moment, entre chaleur brésilienne et sobriété scandinave. Les volumes du lobby, les sols aux larges damiers de losanges noirs et blancs, le desk cube aux reflets dorés, les œuvres d’art… Ce savant mélange de chic contemporain, d’histoire, d’art et d’artisanat est le fruit de la combinaison de deux agences mandatées sur le projet.

L’aménagement conjugue chaleur brésilienne et rigueur scandinave…
L’aménagement conjugue chaleur brésilienne et rigueur scandinave… DR

Omey Projects, qui a placé des photos de Vasco Célio, des œuvres originales du graffiste irlandais Maser et des sculptures de Jeff Lowe, un Britannique qui vit une partie du temps en Algarve. Mais aussi l’agence Foster & Bloom dont la fondatrice, Samantha Lawrie, a érigé le « localisme » en mantra.

Le spa de The Lumiares.
Le spa de The Lumiares. DR

Faire connaître aux autres – et aux hôtes – des produits originaux, c’est flatter cette envie de tout un chacun de ne pas être ou faire comme tout le monde. Mais c’est aussi renforcer l’économie locale et cultiver précieusement, grâce à ces ponctuations, la douce atmosphère de Lisbonne.

> The Lumiares. R. do Diário de Notícias 142, 1200-146 Lisboa, Portugal. Tél. : +351 21 116 0200.

Thématiques associées

The Good Spots Destination Portugal

The good concept store La sélection IDEAT