AJAP : Découvrez la crème des jeunes architectes 2018 (1/4)

Tous les deux ans, le ministère de la Culture établit une sélection dans le cadre des Albums des jeunes architectes et paysagistes (AJAP), qui mettent à l’honneur des talents prometteurs de moins de 35 ans. Quinze équipes d’architectes et cinq de paysagistes forment la promotion 2018. Découvrez chaque semaine dans IDEAT 5 lauréats, dont le travail est exposé jusqu’au 10 décembre à la Cité de l’architecture et du patrimoine, à Paris.

5/ Syvil – Architectures du système ville
Damien Antoni (1986) et Achille Bourdon (1985) ont créé Syvil en 2015 à Paris.

Damien Antoni et Achille Bourdon.
Damien Antoni et Achille Bourdon. DR

Pourquoi l’architecture ?
Parce que c’est une discipline qui fait converger d’innombrables enjeux de société dans un lieu matériel et réel. Concevoir l’architecture et orienter son contenu, c’est essayer d’actionner un levier concret, en particulier pour la transition écologique du fonctionnement des villes.
Votre rencontre ?
À Paris, lors de notre diplôme, à étudier ces mêmes territoires « moches » de la périphérie qui sont les coulisses oubliées des villes-centres et qui ont besoin d’être soignés.
Votre projet le plus important ?
Nous développons un port urbain intra-muros pour livrer Paris par le fleuve, qui constitue une chaîne d’approvisionnement plus écologique, avec une station-service des énergies alternatives. Ce programme n’avait jamais été proposé auparavant. C’est donc très enthousiasmant de concevoir un tel « démonstrateur » de la transition écologique.

P4 Porte de Pantin, messagerie logistique mutualisée à zéro émission de particules, à Paris (en cours, livraison en 2019).
P4 Porte de Pantin, messagerie logistique mutualisée à zéro émission de particules, à Paris (en cours, livraison en 2019).  Syvil

Un projet que vous auriez aimé réaliser ?
Un puits à escaliers (bâoli) de l’Inde du VIIIe siècle. Comme les Indiens avec l’eau, nous aimerions réaliser ce que nous appelons un « monument productif », c’est-à-dire un monument vivant qui produise des ressources et de l’énergie localement. Et qui se chargerait d’une signification pour ces raisons.
Une date importante pour l’agence ?
L’année 2017, quand nous avons gagné des concours qui ont enfin légitimé notre recherche sur les architectures du « système ville », entamée depuis dix ans.
Ce que vous défendez ?
Nous travaillons sur la ville productive. Nous défendons l’idée que les bâtiments de production matérielle (eau, énergie, déchets, marchandises…) doivent être construits avec le même soin que des équipements publics. Parce que ce sont des sujets d’écologie politique qui nous concernent tous, et pas seulement les techniciens.
Un ou une architecte que vous admirez ?
Herzog & de Meuron, pour leurs premières œuvres.
Un rêve ?
Construire un monument productif de la transition écologique.

The good concept store La sélection IDEAT