AJAP : Découvrez la crème des jeunes architectes 2018 (2/4)

Tous les deux ans, le ministère de la Culture établit une sélection dans le cadre des Albums des jeunes architectes et paysagistes
(AJAP), qui mettent à l’honneur des talents prometteurs de moins de 35 ans. Quinze équipes d’architectes et cinq de paysagistes forment la promotion 2018. Dans IDEAT, découvrez chaque semaine cinq lauréats.

 

1/Jean-Benoît Vétillard Architectures
Jean-Benoît Vétillard (1984) a créé son atelier en 2014 à Paris.

Jean-Benoît Vétillard.
Jean-Benoît Vétillard. Gaston F. Bergeret / Cité de l’architecture et du patrimoine.

Pourquoi l’architecture ?
Pour passer du monde des idées au monde construit.
Votre rencontre ?
« Au coin de la rue… », dixit Bertrand Burgalat (auteur et interprète de la chanson Ma rencontre, NDLR).
Votre projet le plus important ?
Les Units, une série de micro-architectures développées pour les nouveaux bureaux de BETC à Pantin. C’est une analyse précise des nouveaux usages et de leur cohabitation en open space. Le projet global traite de la complémentarité des usages, des formes géométriques simples, des matières détournées. C’est un grand collage.

Units, unités de travail, de réunion et de repos pour open space pour BETC à Pantin (2017).
Units, unités de travail, de réunion et de repos pour open space pour BETC à Pantin (2017).  Alan Hasoo / Jean-Benoît Vétillard Architectures.

Un projet que vous auriez aimé réaliser ?
Le Teatro del Mondo d’Aldo Rossi (1979), pour sa réalité physique, géographique et mythique. C’est un objet étrange, entre une architecture et un dessin, sans échelle et flottant.
Une date importante pour l’agence ?
Derrière les dates, il y a surtout des rencontres, notamment celles de personnes avec qui j’ai eu la chance de travailler avant de monter ma propre agence. Les agences Block à Nantes, Salottobuono à Venise, ainsi que Berger & Berger, Projectiles et Ciguë à Paris. Toutes, de façon différente, ont marqué des moments importants dans ma construction en tant qu’architecte. Et puis il y a ce samedi 25 septembre 2010, où j’ai décidé, tard le soir, de retourner vivre à Venise. Cette année vénitienne a été déterminante pour la suite de ma carrière.
Ce que vous défendez ?
Une architecture sincère.
Un ou une architecte que vous admirez ?
Ça dépend beaucoup des projets en cours. Aujourd’hui : Alexander Brodsky et Vauban.
Un rêve ?
Décloisonner.

The good concept store La sélection IDEAT