AJAP : Découvrez la crème des jeunes architectes 2018 (2/4)

Tous les deux ans, le ministère de la Culture établit une sélection dans le cadre des Albums des jeunes architectes et paysagistes
(AJAP), qui mettent à l’honneur des talents prometteurs de moins de 35 ans. Quinze équipes d’architectes et cinq de paysagistes forment la promotion 2018. Dans IDEAT, découvrez chaque semaine cinq lauréats.

 

4/ Atelier MIMA
Sébastien Magrez (1985) et Antoine Michaud (1985) ont créé l’Atelier MIMA à Nantes en 2013.

Sébastien Magrez et Antoine Michaud.
Sébastien Magrez et Antoine Michaud. Gaston F. Bergeret / Cité de l’architecture et du patrimoine.

Pourquoi l’architecture ?
Parce que l’architecture, c’est un regard posé sur notre environnement. Située dans le temps et l’espace, elle est aussi bien réflexive que contemplative et constitue une réponse à nos préoccupations.
Votre rencontre ?
En deuxième année d’études, lors d’un voyage à Rome organisé par l’Ecole d’architecture de Nantes, entre visites d’églises et bières au pied du Colisée.
Votre projet le plus important ?
Le Pierre Landais, un restaurant social accompagné de bains publics en cours de chantier sur l’île de Nantes. Premier projet public gagné par l’agence, il reprend des principes architecturaux qui nous sont chers, tant sur le traitement des matières que sur les proportions et le dessin.

Pôle d’accueil restaurant, prévention et hygiène des bains douches municipaux Pierre Landais, à Nantes (en cours, livraison en 2019).
Pôle d’accueil restaurant, prévention et hygiène des bains douches municipaux Pierre Landais, à Nantes (en cours, livraison en 2019).  Atelier MIMA.

Un projet que vous auriez aimé réaliser ?
Le centre culturel de Sines, au Portugal, d’Aires Mateus, pour sa sobriété et sa justesse d’écriture. Le mémorial Steilneset à Vardø, en Norvège, de Peter Zumthor et Louise Bourgeois, pour son dialogue avec le paysage et sa sensibilité.
Une date importante pour l’agence ?
Il y a cinq ans, le 17 octobre, date de création de l’Atelier MIMA.
Votre philosophie ?
Nous nous retrouvons dans une recherche constante d’apparente sobriété pour nos projets. L’observation d’une ironie omniprésente dans notre travail nous pousse vers un minimalisme formel et matériel feignant la simplicité et l’évidence du trait, une « économie » au service d’un juste nécessaire.
Un ou une architecte que vous admirez ?
L’agence norvégienne JVA, pour la petite échelle de certains projets construits, la finesse du travail du bois et son caractère inclassable dans un courant de l’architecture contemporaine. La production d’Armand Nouvet est aussi une source d’inspiration pour nous de par la discrétion des dispositifs mis en place dans ses projets et la richesse d’usages qu’ils produisent.
Un rêve ?
Que l’agence prenne ses quartiers à la campagne pour allier architecture, musique et construction dans un même lieu, un même atelier.

The good concept store La sélection IDEAT