Bal des matières à la galerie Pierre Augustin Rose

La nouvelle galerie de mobilier Pierre Augustin Rose ressemble à un salon. Ce caractère vivant, tactile, composite et anti-white cube, c’est voulu ! Pierre, Augustin et Rose viennent de créer une collection de mobilier chaleureux qui se mélange avec tout.

Aucune peur pour Pierre, Augustin et Rose de ponctuer d’une table XVIIIe et de deux colonnes en marbre le défilé immobile de leur première collection faite de sofas, de fauteuils, de tables et de luminaires. Le message passe. Comme les 1,90 m de longueur du 190, un sofa tout en rondeurs (qui a son pendant en 2,80 m), recouvert d’un tissu en velours de mohair Pierre Frey. Avec la table basse Duo Multilaque en chêne laqué ou la table Mono Multilaque, on saisit vite que ces trois-là ne suivent aucune mode. Même le fauteuil Le Minotaure, au registre de formes connues, a vu sa puissance augmentée.

La table « Duo Multilaque » en chêne massif, laqué sur le plateau, existe aussi en noir.
La table « Duo Multilaque » en chêne massif, laqué sur le plateau, existe aussi en noir. Galerie Pierre Augustin Rose
Fauteuil « Le Minotaure ».
Fauteuil « Le Minotaure ». Galerie Pierre Augustin Rose

Ici, Rose s’occupe de la production et des clients. Avec elle, Augustin se charge de la logistique. Car les déplacements et les installations constituent un département en soi. Pierre, l’aîné, s’occupe « de tout et de rien », comme disent ceux qui bossent dur mais trouvent inélégant de s’appesantir dessus. Le trio semble confiant ; il est vrai que les décorateurs les connaissaient déjà, puisque Pierre et Augustin sont d’anciens antiquaires.

Augustin Deleuze, Nina Rose et Pierre Bénard, le trio à l’initiative de cette nouvelle galerie.
Augustin Deleuze, Nina Rose et Pierre Bénard, le trio à l’initiative de cette nouvelle galerie. Galerie Pierre Augustin Rose

Dans l’entrée, le sofa Collector confirme leur volonté de rester fidèles à leurs propres idées. Quitte à surprendre… Cette pièce unique se distingue par une assise tendue de tapisserie d’Aubusson, du XVIIIe donc. Étonnant. Avec cette envie de « dépoussiérer l’ancien », ils ne s’interdisent pas de récidiver par la suite. À les observer, il est évident qu’ils sont loin d’être des perdreaux de l’année : leur ambition correspond à ce qu’ils sont vraiment.

Sofa « Collector ».
Sofa « Collector ». Galerie Pierre Augustin Rose

Augustin vante, l’air presque innocent, l’intérêt du velours de mohair pour tapisser avec les mêmes arguments que les vieux routiers du meuble. Au fond, leur collection, si peu « spectacle », souligne l’intérêt de garder ce qu’on a déjà, de ne pas se sentir obligé de faire place nette pour poser un meuble de plus. Pierre, sans balancer personne, affirme qu’il déteste ce qu’il y a en trop… Il est formel : « Au fil des collections, il faut veiller à ne pas en rajouter ».

Le très rond sofa « 190 » est recouvert d’un tissu en velours de mohair Pierre Frey.
Le très rond sofa « 190 » est recouvert d’un tissu en velours de mohair Pierre Frey. Galerie Pierre Augustin Rose

> Pierre Augustin Rose. 8, rue Hérold, 75001 Paris. Pierreaugustinrose.com

 

The good concept store La sélection IDEAT