À New York, focus sur la bouillante scène créative

C'est toujours dans la Grosse Pomme que s’inventent et se lancent les grandes tendances mondiales. Car la mégapole concentre des créateurs turbulents, des galeristes sans œillères, des foires puissantes et des acheteurs fortunés. Des rues élégantes de SoHo et de TriBeCa aux marges industrielles de Brooklyn, balade en compagnie de ceux qui façonnent le style new-yorkais.

Est-ce à dire que, sans Manhattan – « en ville », comme disent les Brooklynois –, il n’y aurait point de salut pour les créatifs ? « Rares sont ceux d’entre nous qui peuvent se permettre d’avoir leur propre showroom à Manhattan, admet Syrette Lew. Alors, oui, nous avons besoin d’une galerie en ville, là où se trouvent les clients, d’un bel espace blanc où notre travail, bien plus que dans une simple boutique, révèle toute sa valeur. » Ce « bel espace blanc », elle l’a trouvé chez Colony, une coopérative chapeautée par Jean Lin, ancienne styliste reconvertie en chef de bande du design indépendant – « Il faut entendre le mot “colonie” comme une façon pour nous, jeunes créatifs, de coloniser Manhattan ! » s’amuse la curatrice.

Dans un espace biscornu de TriBeCa, l’ancienne styliste Jean Lin, reconvertie en curatrice, a créé Colony, une coopérative de jeunes designers américains.
Dans un espace biscornu de TriBeCa, l’ancienne styliste Jean Lin, reconvertie en curatrice, a créé Colony, une coopérative de jeunes designers américains. Young-Ah Kim

Avant de tomber amoureuse de l’espace biscornu mais plein de cachet qu’elle occupe depuis 2014 à TriBeCa, Jean a prospecté dans toute la ville. À commencer par l’Upper East Side, lointaine villégiature adorée des millionnaires et où, jusqu’alors, il ne se passait pas grand-chose. Mais, depuis deux ans, tout le gratin mondial des galeries d’art (la Mexicaine Kurimanzutto, l’Allemande Buchholz…) se rue sur ces immeubles joliment bourgeois, et on les comprend. Un bel espace, ici, se négocie 10 millions de dollars. Prohibitif ? C’est toujours cinq fois moins cher qu’à Chelsea ! « Toutefois, Uptown (les quartiers résidentiels, NDLR), un peu guindée, colle moins à nos personnalités que Downtown (les quartiers centraux, animés), plus relax », poursuit Jean.

Le Lower East Side : un quartier qui a longtemps souffert d’une mauvaise réputation mais où les enseignes de mode se multiplient aujourd’hui.
Le Lower East Side : un quartier qui a longtemps souffert d’une mauvaise réputation mais où les enseignes de mode se multiplient aujourd’hui. Young-Ah Kim

Pour fédérer plus encore sa communauté, elle a fondé, avec le designer David Weeks, le TriBeCa Design District, une association regroupant une quinzaine de showrooms qui peuvent ainsi coordonner leurs calendriers. Car, s’il y a un quartier du design à Big Apple, c’est bien ce gros « triangle » – TriBeCa est l’acronyme de « Triangle Below Canal Street » –, à quelques blocks de SoHo mais à l’ambiance bien moins « rubis sur l’ongle ».

Les soirs de vernissage, entre rues pavées et vestiges Art déco, la faune intello butine de galerie en galerie, applaudissant chez Patrick Parrish les designers les plus conceptuels, félicitant le duo Allied Maker qui expose, dans un ancien cabinet dentaire, ses derniers luminaires, puis tombant en pâmoison, chez Espasso, devant les perles vintage du modernisme brésilien. De là à prétendre que TriBeCa serait une oasis créative que l’hyperinflation n’aurait pas encore trop bouleversée… C’est à voir.

Au 56 Leonard Street, la folie anguleuse et vertigineuse d’Herzog & de Meuron.
Au 56 Leonard Street, la folie anguleuse et vertigineuse d’Herzog & de Meuron. DR

Sur Leonard Street, les starchitectes Herzog & de Meuron ont livré, il y a peu, un vertigineux condo hyperluxueux aux drôles de volumes anguleux. D’aucuns crient à l’embourgeoisement brutal. D’autres, parmi les galeristes, se frottent les mains : il paraît que ceux qui vivent là ont un goût très sûr en matière de mobilier…


> Y aller : Air France opère 4 vols par jour à destination de New York, à partir de 328 € TTC aller-retour en cabine Economy. Renseignements et réservations : au 3654 et sur Airfrance.fr
Se renseigner : Office du tourisme des États-Unis.

Retrouvez toutes nos meilleures adresses de restaurants, hôtels, bars, boutiques et galeries new-yorkaises dans le numéro Spécial New-York d’IDEAT, actuellement en kiosque. 

 

The good concept store La sélection IDEAT