Le best-of de la rédaction au salon Maison & Objet 2019

L'édition de janvier du salon Maison & Objet a livré son lot de surprises, de découvertes et de nouvelles tendances. Toute la rédaction d'IDEAT était sur place et vous livre ses 15 coups de cœur.

 

1/ Roche Bobois bascule dans le design primitif

Etagère de Raphael Navot (Roche Bobois).
Etagère de Raphael Navot (Roche Bobois). Marie Godfrain

Célèbre pour son Hôtel national des arts et métiers, le designer Raphaël Navot s’offre avec Roche Bobois sa première incursion dans le mobilier en série. La collection « Nativ » aux accents primitifs apporte un coup de frais à l’éditeur français. Coup de cœur pour la bibliothèque Primordial « irrégulière et minérale, qui ressemble à un objet tribal, cela pourrait être une bibliothèque construite en terre il y a des milliers d’années », explique le designer, qui a aussi restructuré la boutique du boulevard Saint-Germain…


2/ DimoreMilano retapisse Paris !

Motif « Push It Three ».
Motif « Push It Three ». DimoreMilano

DimoreStudio passe une nouvelle étape. A la tête de l’agence d’architecture et de design milanaise, Emiliano Salci et Britt Moran lancent DimoreMilano, une marque chargée de regrouper leurs différentes collections (mobiliers, luminaires, objets) et qui se dévoile pour l’instant à travers les nouveaux modèles de sa gamme de tissus. Lancée en 2015, la panoplie de jacquards et d’imprimés passe du bleu à l’ocre dans une opulence toujours aussi sophistiquée, partagée entre des matières précieuses et vintage, qui accentuent les reliefs et textures.

Motif « Dance With The Devil ».
Motif « Dance With The Devil ». DimoreMilano

3/ Zens change d’échelle avec Nendo

Chaises Clip de Nendo (Zens).
Chaises Clip de Nendo (Zens). Zens

Zens est cet éditeur chinois qui, après avoir livré une version modernisée des objets du thé, se lance dans le mobilier en s’appuyant sur de grands designers internationaux. Sur Maison & Objet, il montrait des pièces signées Michael Young mais aussi des chaises et tables qui portent le sceau du fameux studio japonais Nendo. Sa chaise Clip est conçue « comme un trombone déplié » et intègre des aimants pour maintenir sa galette et son dossier.


4/ Sammode se lance dans le vintage

Applique « G25 » (1951), 1 290€. Lampadaire « G30 » dit « Cerf-volant » (1952), 1 250€.
Applique « G25 » (1951), 1 290€. Lampadaire « G30 » dit « Cerf-volant » (1952), 1 250€. Sammode

Figure centrale de l’émergence d’un design français et cofondateur de l’ARP, Pierre Guariche (1926-1995) a collaboré avec Le Corbusier et planché sur l’intérieur des stations de La Plagne, Courchevel ou Val d’Isère. Si cet « ensemblier » a touché à toutes les typologies, il a dessiné de nombreuses lampes. Le fabricant vosgien Sammode s’est penché sur ses créations et a décidé de ressortir quelque-uns de ses modèles des années 50 : des appliques, des plafonniers, des suspensions et des lampes de table, mais aussi le lampadaire G30 dit « Cerf-Volant », un modèle emblématique et sculptural, star des ventes aux enchères de mobilier vintage.

Plafonniers « G13 » (1952), à partir de 420€.
Plafonniers « G13 » (1952), à partir de 420€. Sammode

5/ Versant éditions poursuit sa collaboration avec BrichetZiegler 

Fauteuil et canapé Lou Rey par BrichetZiegler (Versant Editions).
Fauteuil et canapé Lou Rey par BrichetZiegler (Versant Editions). Versant Editions

Les Pyrénées font parler d’elles grâce au jeune éditeur Versant, qui n’en finit pas de séduire les designers les plus talentueux du moment. Pour sa deuxième collaboration avec Versant Editions, le duo BrichetZiegler imagine le canapé et le fauteuil Lou Rey (« Le Roi » en béarnais) aux dimensions généreusement royales. Imposante et sculpturale, sa structure en acier tubulaire se marie avec le bois du dossier et son assise se pare d’un sublime tissu Kvadrat.

The good concept store La sélection IDEAT