Réédition : le retour d'un fauteuil iconique des fifties

Sous sa nouvelle signature « Atelier de création », Steiner met sur le devant de la scène créations et rééditions, dont l’iconique fauteuil SF 103 de Michel Mortier. Preuve que cette pièce intemporelle a gardé sa force originelle, elle assoit l’identité de la marque au salon Maison & Objet, après avoir été la vitrine de sa nouvelle boutique parisienne cet automne.

Précoce ? C’est peu dire pour une personnalité touche-à-tout qui, avant ses 40 ans, a cumulé tous les titres dont un designer peut rêver : prix René Gabriel à 38 ans précédé d’une médaille d’argent (à 26 ans), puis d’une médaille d’or (à 29 ans) à la Triennale de Milan. C’est cette dernière distinction, remportée en 1954, qui a valu au fauteuil SF 103, manifeste de modernité aussi original que fonctionnel, son surnom de « Triennale ». Associant un repose-pieds à une assise, cette création structure des volumes parfaitement dessinés tout en déployant son ergonomie dans des formes moulées.

Quelle modernité, à une époque où le mobilier balance entre lourdeur industrielle et historicisme Art Déco !

Révolutionnaire du design, Michel Mortier a aussi fait date avec une lampe novatrice, la suspension M4. Pensé comme une montgolfière, ce lustre parvient à produire trois modes d’éclairage complémentaires à partir d’une seule source, mettant en lumière la table, le plafond et les visages en conjuguant lumière directe, indirecte et réfléchie. Ce n’est pas un hasard si Disderot l’a pris sous son aile ; cet éditeur phare de l’après-guerre en France a lui aussi été partenaire de l’Atelier de Recherche Plastique (ARP), co-fondé par Michel Mortier, et mutualise encore volontiers ses moyens avec Steiner, l’entreprise qui a révolutionné l’art du siège dans notre pays.

Un esprit d’avant-garde toujours d’actualité
Un esprit d’avant-garde toujours d’actualité

« Steiner a toujours été au cœur de l’innovation pour réinventer sans cesse les formes de ses créations. » Jacques Schaffnit, président d’Adova Group

Aujourd’hui attachée à ce groupe, la marque familiale née en 1926 dans le faubourg Saint-Antoine poursuit indéfectiblement son aventure. Attachée au savoir-faire artisanal et au bon goût français, avec des fabrications entièrement réalisées à Roanne, son histoire se mêle à celle des Arts Décoratifs : en témoigne la place de Michel Mortier dans les plus prestigieuses collections publiques.

Alors que ses rarissimes exemplaires d’époque voient leur cote flamber, le fauteuil SF 103 redevient accessible grâce à sa réédition exclusive. Avec ou sans oreilles, habillé de cuir ou de tissu au gré de mousses interchangeables, six configurations s’offrent à l’heureux acquéreur, toujours numérotées et signées. Clou de l’inauguration de la nouvelle boutique à Saint-Germain-des-Prés, à l’appui d’une exposition consacrant Michel Mortier, cette icône fait en ce moment son show sur le salon Maison & Objet, dans un univers artistique alliant croquis et maquettes. Aussi doué en design de produit qu’en aménagement intérieur, pratiquant entre deux le graphisme et l’enseignement, Michel Mortier avait pour dessein de développer un design pour tous.

Un modèle aux multiples configurations
Un modèle aux multiples configurations

Ce concepteur éternel se réjouirait sûrement de voir son fauteuil culte toujours aussi facile à vivre soixante-cinq ans après sa création.

> Découvrez le fauteuil SF 103 réédité ainsi que trois nouvelles créations du Studio Memo au stand Steiner du salon Maison & Objet – Hall 6 Stand E104-F103, du 18 au 22 janvier, Paris-Nord Villepinte.

 

The good concept store La sélection IDEAT