McDonald’s passe à l’heure méditerranéenne avec Paola Navone

Rompue aux collaborations avec les plus grande marques internationales, l’architecte, designer et directrice artistique insuffle lumière et gaieté dans plusieurs restaurants de la chaîne de fast-food.

Au premier abord, une collaboration entre McDonald’s et Paola Navone peut sembler étonnante… Si la designer enchaîne les collaborations avec des marques de mobilier haut-de-gamme depuis la fin des années 1980, elle n’en partage pas moins « les valeurs de modernité, de convivialité et de gaieté » de la chaîne de fast-food selon Xavier Royaux, vice-président marketing de McDonald’s France, qui avait pris place au coté de la créatrice italienne le 22 janvier dernier, face à la gare d’Austerlitz, dans le premier restaurant parisien qu’elle a réhabilité.

« Quand McDonald’s m’a contactée, cela a été une surprise. Evidemment curieuse, j’ai rencontré les équipes. Et cela a été une deuxième surprise : nous nous sommes immédiatement plu ! » Paola Navone

Séduits par « la fraîcheur de son travail », empreint d’un « caractère pop, au sens noble du terme », Xavier Royaux et ses équipes ont contacté Paola Navone trois ans auparavant, afin de concevoir un nouveau décor « qui accueille les familles, sans être trop enfantin pour séduire aussi les couples et les étudiants. » Un brief que la designer a réinterprété dans une atmosphère conviviale et chaleureuse, en reproduisant « l’ambiance d’une maison où toutes les pièces sont singulières, aménagées avec du mobilier coloré pour stimuler la bonne humeur ».

Installé sur deux étages depuis trente ans, le restaurant de la gare d’Austerlitz est l’un des plus anciens de France.
Installé sur deux étages depuis trente ans, le restaurant de la gare d’Austerlitz est l’un des plus anciens de France.

Nettement plus lumineux que l’ancien décor boisé, un peu daté depuis son installation dans les années 2000, l’espace revêt un camaïeux de blancs et de gris largement rehaussé par des teintes aquatiques et quelques notes orangées. Cette identité est déclinée sur les tables et de multiples chaises fabriquées sur-mesure qui se différencient autant par leurs matières que leurs motifs. Sur le mobilier comme sur les murs, les aplats et motifs de couleurs évoquent l’aquarelle et répondent aux effets de matières du sol, faussement abîmé ou imitant le carrelage en damier des dinners américains.

« Mon plus grand défi pour les matériaux a été de concevoir le mariage d’une esthétique imparfaite, presque artisanale, avec une demande de performance technique. » Paola Navone

Inspirée par les guirlandes des temples japonais, les lampes Kiki, disposées au-dessus du McCafé et une rangée de banquettes, évoquent ici les pagodes d’une plage méditerranéenne et installent une ambiance décontractée. Spécialement dessinées pour la collaboration, celles-ci sont également éditées par Martinelli Luce depuis près d’un an. Car si le décor de Paola Navone arrive pour la première fois à Paris, il habille déjà six restaurants en région. Un premier pas initié fin 2016, qui s’apprête désormais à conquérir quelque-unes des 1 450 adresses françaises de la firme.

Conçues pour l’outdoor, les lampes « Kiki » donnent des airs de terrasse à la salle du rez-de-chaussée.
Conçues pour l’outdoor, les lampes « Kiki » donnent des airs de terrasse à la salle du rez-de-chaussée.

> Paola Navone x McDonald’s. 2, boulevard de l’Hôpital, 75005 Paris.

The good concept store La sélection IDEAT