Top départ des festivités du Madrid Design Festival !

Après une première édition qui, en 2018, a démontré sa pertinence en se déployant dans toute la ville, le Madrid Design Festival revient tisser sa toile dans la capitale espagnole un mois entier, du 1er au 28 février. Expositions, installations à ciel ouvert, rencontres et conférences illustrent la place du design dans la société, en Espagne comme ailleurs !

Audace ou folie ? Alors que les design weeks de Paris, Berlin, Stockholm ou le London Design Festival ne dépassent pas dix jours, le Madrid Design Festival s’installe, lui, en février pour quatre semaines non-stop. « Nous aimions l’idée d’un rendez-vous en début d’année et voulions un festival long car nous avons l’expérience de ce type d’événement », justifie son directeur, Álvaro Matías. La superstructure qu’il copilote, La Fábrica, déjà maison d’édition et librairie-galerie-restaurant du même nom, possède un vrai savoir-faire dans la création et l’organisation de projets culturels au long cours. Le plus prestigieux d’entre eux, PHotoEspaña, se tient pendant deux mois et demi dans plus de 60 lieux de la capitale.

Álvaro Matías, directeur du Madrid Design Festival, mais aussi directeur général de La Fábrica, l’entité culturelle touche-à-tout qui organise notamment PHotoEspaña.
Álvaro Matías, directeur du Madrid Design Festival, mais aussi directeur général de La Fábrica, l’entité culturelle touche-à-tout qui organise notamment PHotoEspaña. Gaël Arnaud
L’auteur de « La Mama », l’Italien Gaetano Pesce, ainsi que le studio El Ultimo Grito, basé à Londres, seront récompensés d’un prix durant cette édition du festival.
L’auteur de « La Mama », l’Italien Gaetano Pesce, ainsi que le studio El Ultimo Grito, basé à Londres, seront récompensés d’un prix durant cette édition du festival. Young-Ah Kim

Conçu avec un comité d’experts internationaux notamment composé cette année du Britannique Jasper Morrison, de l’Espagnol Ramón Úbeda et de la Française Nelly Ben Hayoun, le Madrid Design Festival s’inspire de ces réussites pour investir toute la ville. L’an dernier, le programme officiel donnait le tournis : plus de 200 rendez-vous, 320 designers et professionnels du secteur, 48 expositions et installations urbaines réparties dans 28 musées et lieux partenaires, pour un total de 163 000 visiteurs. La deuxième édition affiche les mêmes objectifs que la première : renforcer la visibilité de la discipline et imposer Madrid comme référence internationale.

Principale artère de la capitale, la Gran Vía déroule son architecture monumentale et éclectique du Círculo de Bellas Artes à la plaza de España.
Principale artère de la capitale, la Gran Vía déroule son architecture monumentale et éclectique du Círculo de Bellas Artes à la plaza de España. Gaël Arnaud
Vue sur les toits de Madrid et sur les étranges tours Colomb, dont la forme rappelle celle d’une prise électrique
Vue sur les toits de Madrid et sur les étranges tours Colomb, dont la forme rappelle celle d’une prise électrique Gaël Arnaud

Son QG, le Fernán Gómez Centro Cultural de la Villa, accueillera les trois grandes expositions consacrées cette année au packaging, aux symboles du design espagnol et aux liens entre ce dernier et l’artisanat contemporain. Un tout nouvel espace abordera les relations entre nourriture et design. Le volet professionnel s’oriente plus encore vers l’international, avec les conférences et ateliers du MadridDesignPRO, la remise du Rado Star Prize Spain à un jeune designer et la cérémonie des Madrid Design Festival Awards.

Ancienne centrale électrique rénovée par Herzog & de Meuron, CaixaForum Madrid dévoile plusieurs expositions autour de son escalier métallisé.
Ancienne centrale électrique rénovée par Herzog & de Meuron, CaixaForum Madrid dévoile plusieurs expositions autour de son escalier métallisé. Gaël Arnaud
Le Reina Sofía, le musée d’art contemporain dont la spectaculaire extension est signée Jean Nouvel, a fait émerger une dynamique artistique dans le quartier populaire de Lavapiés.
Le Reina Sofía, le musée d’art contemporain dont la spectaculaire extension est signée Jean Nouvel, a fait émerger une dynamique artistique dans le quartier populaire de Lavapiés. Gaël Arnaud

Un festival off complétera la programmation officielle avec ateliers, expositions et démonstrations de créateurs locaux, dans une quarantaine de boutiques et de galeries. Pour Álvaro Matías, « Madrid est un terrain fertile. Elle évolue beaucoup, ses quartiers changent et le design a un rôle crucial à jouer. Il fait partie de notre civilisation, de notre identité, de notre quotidien. Le festival en aborde donc toutes les composantes : design produit, graphisme, architecture, décoration intérieure… »

L’un des trois temps forts de l’édition 2018, « Vinilygráfica », rassemblait des pochettes de disques au graphisme remarquable réalisées par Andy Warhol ou Alex Steinweiss…
L’un des trois temps forts de l’édition 2018, « Vinilygráfica », rassemblait des pochettes de disques au graphisme remarquable réalisées par Andy Warhol ou Alex Steinweiss… Gaël Arnaud
Plus que centenaire, le musée national des Arts décoratifs propose des expositions passionnantes comme celles sur le chausseur Manolo Blahnik (photo) ou le Grupo 13 (des génies de la publicité des années 60).
Plus que centenaire, le musée national des Arts décoratifs propose des expositions passionnantes comme celles sur le chausseur Manolo Blahnik (photo) ou le Grupo 13 (des génies de la publicité des années 60). Gaël Arnaud

Une approche éclectique, volontiers pédagogique, qu’incarnait parfaitement l’exposition phare de la première édition, consacrée à Jaime Hayón : « Elle était très graphique, très accessible, inédite par son format et sa dimension, souligne le designer espagnol. C’était l’occasion de présenter mes projets pendant un mois, dans un lieu en plein centre-ville, à un public non averti qui n’est pas celui des musées. Et de lui montrer que le designer du XXIe siècle ne se contente pas de dessiner une forme, mais qu’il crée aussi un véritable univers. »

Né à Madrid, Jaime Hayón a eu les honneurs de la ville avec une exposition personnelle, « Backstage », dans le cadre de la première édition du festival, en 2018.
Né à Madrid, Jaime Hayón a eu les honneurs de la ville avec une exposition personnelle, « Backstage », dans le cadre de la première édition du festival, en 2018. Gaël Arnaud

Retrouvez toutes nos meilleures adresses de restaurants, hôtels, bars, boutiques et galeries madrilènes dans le numéro 136 d’IDEAT, actuellement en kiosque. 

The Good Spots Destination Madrid

The good concept store La sélection IDEAT