Les meubles IKEA bientôt à louer ?

Coup de tonnerre dans le marché policé du meuble : le patron d'IKEA a annoncé que ses produits seraient bientôt disponibles en leasing. IDEAT fait le point sur cette mesure et ses implications.

Dans le monde bouillonnant de la décoration, les modes se succèdent et apportent régulièrement leurs lot de nouveautés désirables… Mais comment faire en sorte que son intérieur reste au diapason des tendances sans se ruiner ? IKEA vient de lancer une piste pour permettre à ses clients de renouveler régulièrement leur mobilier sans se ruiner : l’abonnement. Ce nouveau modèle sera dans un premier temps testé en Suisse, auprès d’entreprises qui souhaitent changer régulièrement de mobilier de bureau. Mais à terme, le système pourrait être étendu aux particuliers dans tous les pays où le géant suédois est présent.

Le premier magasin IKEA dans Paris intra-muros, ouvrira d’ici quelques semaines. Proposera-t-il du mobilier sur abonnement ? Le suspense plane encore…
Le premier magasin IKEA dans Paris intra-muros, ouvrira d’ici quelques semaines. Proposera-t-il du mobilier sur abonnement ? Le suspense plane encore… Fanny Liaux

L’idée évoquée la semaine dernière par Torbjorn Lööf, le CEO d’InterIKEA (la structure qui supervise le groupe) dans une interview à nos confrères du Financial Times est celui d’une souscription qui permettrait aux abonnés de ramener un produit qu’ils ont acheté en magasin et d’en prendre un autre en remplacement au bout d’un période donnée. Différentes formules et tarifs sont envisagés en fonction des typologies : pour du gros mobilier, mais pourquoi pas aussi de la vaisselle, des petits objets de décoration et des cuisines. Dans ce dernier cas, l’idée serait de conserver la structure et de changer régulièrement les façades.

Changer ses façades de cuisine régulièrement, une des pistes explorées par IKEA.
Changer ses façades de cuisine régulièrement, une des pistes explorées par IKEA. Morten Holtum

Pour IKEA, le but de cette démarche est de séduire les millenials avides de nouveautés, mais aussi de s’inscrire dans une démarche écologique. La firme s’est en effet fixé comme objectif de réduire son empreinte écologique de 15 % d’ici 2030. Le corollaire de cette nouvelle expérience commerciale, c’est donc la revente de mobilier d’occasion, remis à neuf par ses services. IKEA expérimente cette formule en Ecosse depuis quelques mois dans ses magasins d’Edimbourg et prochainement Glasgow. Les clients peuvent y échanger leur meuble IKEA contre un coupon de réduction valable un an. Les objets de seconde main sont ensuite disponibles à la vente à prix cassé dans une section réservée du magasin.

On rêve de croiser ces (très rares) chaises Vilbert (1993) de Verner Panton dans le corner seconde main d’un Ikea…
On rêve de croiser ces (très rares) chaises Vilbert (1993) de Verner Panton dans le corner seconde main d’un Ikea… Barnebys

Dans un même souci écologique, IKEA Royaume-Uni a récemment annoncé la création de son propre circuit de recyclage des matériaux et textiles. Et son dernier magasin en date, situé à Greenwich, au sud de Londres, se veut exemplaire en fonctionnant 100% aux énergies renouvelables et en proposant des ateliers pour apprendre à réparer son mobilier.  Aux Etats-Unis, où une démarche semblable est envisagée, le géant suédois pourrait ouvrir dans les centres-ville des magasins uniquement dédiés au recyclage, à l’échange et aux pièces détachées.

Le futur magasin IKEA de la Madeleine…
Le futur magasin IKEA de la Madeleine… Fanny Liaux

Des start-ups se sont déjà aventuré sur la voie du mobilier vendu par abonnement, mais à une très petite échelle. Aujourd’hui, c’est LE poids lourd du secteur qui leur a emboîté le pas, même si cette démarche a encore valeur de test… Pour l’instant, la branche française d’IKEA n’a pas souhaité commenter cette information ni dévoiler comment elle serait appliquée dans notre pays. Néanmoins, son futur magasin situé Place de la Madeleine à Paris fera figure d’exemple en matière d’éco-responsabilité. On pourra notamment assister chaque semaine des ateliers pour apprendre à hacker les produits IKEA ou encore cuisiner sans déchet.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT