Tourisme : Seongsu-dong, l’autre visage de Séoul

À Séoul, arpenter Seongsu-dong offre une parenthèse de tranquillité inespérée dans une capitale sud-coréenne frénétique. Aux abords de la forêt, cet ancien quartier industriel délaissé opère sa mue depuis quelques années grâce à une jeunesse créative bien inspirée qui a pris possession des lieux.

Encore préservée du charivari touristique, l’aire de Seongsu-dong fait figure de havre tranquille dans une métropole tentaculaire qui bat son plein. À la descente du métro aérien, à l’est de l’hypercentre délimité par la rivière Han, c’est un paysage urbain d’un autre temps, contrastant avec l’ultra-modernité du reste de la capitale, qui s’offre au regard. Dans un dédale de ruelles, d’immenses entrepôts en brique alternent avec de petites échoppes et des ateliers de réparation aux enseignes colorées… Le potentiel photogénique de l’ensemble est indéniable.

Manufactures, ateliers, cordonneries, cafés… Le quartier de Seongsu-dong ne cesse de renaître de ses cendres. L’heure est aux offres commerciales plurielles.
Manufactures, ateliers, cordonneries, cafés… Le quartier de Seongsu-dong ne cesse de renaître de ses cendres. L’heure est aux offres commerciales plurielles. Tim Franco

Les façades possèdent encore cet aspect brut et authentique qui attise la curiosité et donne immédiatement envie de s’immerger. L’histoire du quartier se lit dans ses rues, tel un palimpseste. Seongsu-dong a joué un rôle important dans le développement économique national au XXe siècle. Les entrepôts datent de la colonisation japonaise et servaient à stocker les denrées agricoles avant d’être expédiées via la rivière Han. Au début des années 60, le quartier s’est considérablement industrialisé pour accueillir pléthore de petits ateliers de sidérurgie et des imprimeries.

Situé dans une ancienne imprimerie, au fond d’un parking, le café Zagmachi est l’un des artisans de la transformation du quartier, réussissant aussi bien à combler les attentes des habitants qu’à attirer une jeunesse branchée.
Situé dans une ancienne imprimerie, au fond d’un parking, le café Zagmachi est l’un des artisans de la transformation du quartier, réussissant aussi bien à combler les attentes des habitants qu’à attirer une jeunesse branchée. Tim Franco
Le bâtiment dans lequel se trouve le café Onion a connu mille et une destinées. Construit dans les années 70, il a accueilli tour à tour un supermarché, un restaurant, un atelier de réparation automobile et une usine de métal avant de devenir, il y a deux ans, l’archétype du café industriel séoulite.
Le bâtiment dans lequel se trouve le café Onion a connu mille et une destinées. Construit dans les années 70, il a accueilli tour à tour un supermarché, un restaurant, un atelier de réparation automobile et une usine de métal avant de devenir, il y a deux ans, l’archétype du café industriel séoulite. Tim Franco

Dans les années 90, les cordonniers, jusque-là traditionnellement installés à Myeong-dong, plus au nord, déménagent en masse à Seongsu-dong pour remédier à l’augmentation des loyers. On constate alors un regain d’activité dans ce faubourg qui devient synonyme d’artisanat minutieux et qualifié. Sa bonne fortune ne dure pourtant pas. Face à une industrie de la chaussure qui se structure rapidement – appâtée par des marchés florissants –, les artisans cordonniers ne font pas le poids. Les ateliers ferment les uns après les autres. Les plus persistants acceptent des missions de sous-traitance pour les grandes entreprises et vivotent de leur savoir-faire.

Seongsu-dong ne possède pas d’offre hôtelière digne de ce nom. Heureusement, le très chic quartier de Gangnam, situé à quelques stations de métro, regorge d’adresses intéressantes. Inauguré en 2018, l’Owall Hotel fait partie de cette nouvelle génération riche en design haut de gamme.
Seongsu-dong ne possède pas d’offre hôtelière digne de ce nom. Heureusement, le très chic quartier de Gangnam, situé à quelques stations de métro, regorge d’adresses intéressantes. Inauguré en 2018, l’Owall Hotel fait partie de cette nouvelle génération riche en design haut de gamme. Owall Hotel

À partir de 2010, un vent nouveau souffle sur Seongsu-dong. Les murs se couvrent de fresques artistiques soignées, les vieilles échoppes ont été reconverties et les cafés branchés se sont discrètement multipliés. Les derniers occupants qui ont investi les lieux sont jeunes, créatifs, inspirés et exercent leurs talents dans les domaines du design, de la mode ou encore de la gastronomie. Comme leurs aînés, ils ont été attirés par des loyers peu élevés et la disponibilité de très vastes surfaces en friche qui leur offraient de nouveaux terrains de jeu. Avides d’indépendance et d’expérimentation, ces entrepreneurs créatifs imaginent des espaces pluriels et transversaux.

Situé dans un dédale de ruelles, le café Rose Mansion est installé dans une demeure traditionnelle à plusieurs étages.
Situé dans un dédale de ruelles, le café Rose Mansion est installé dans une demeure traditionnelle à plusieurs étages. Tim Franco
En retrait dans une zone résidentielle, le restaurant Grandma’s Recipe propose une cuisine traditionnelle coréenne simple et savoureuse. Une salle minimaliste et spacieuse depuis laquelle on peut observer les « grands-mères » s’activer aux fourneaux.
En retrait dans une zone résidentielle, le restaurant Grandma’s Recipe propose une cuisine traditionnelle coréenne simple et savoureuse. Une salle minimaliste et spacieuse depuis laquelle on peut observer les « grands-mères » s’activer aux fourneaux. Tim Franco

Il faut pénétrer dans ces usines désaffectées pour palper la métamorphose en train de s’opérer ! Les anciens postes de travail s’improvisent en sites d’exposition et aires de convivialité, abattant les frontières et réinventant joyeusement un microcosme dense et diversifié. Le Daelim Warehouse abrite un café, mais également la galerie Co:lumn, qui présente tous les deux mois le travail d’un jeune artiste coréen. Zagmachi, en plus de son excellent café, possède une section consacrée aux luminaires, à mi-chemin entre le laboratoire conceptuel et le showroom.

Reconnaissable à sa large façade en brique rouge, le Daelim Warehouse constitue à lui seul le symbole du renouveau du quartier de Seongsu-dong. Située dans un vaste bâtiment industriel, cette galerie d’exposition fait aussi office de café et de restaurant.
Reconnaissable à sa large façade en brique rouge, le Daelim Warehouse constitue à lui seul le symbole du renouveau du quartier de Seongsu-dong. Située dans un vaste bâtiment industriel, cette galerie d’exposition fait aussi office de café et de restaurant. Tim Franco
L’Under Stand Avenue est l’un des projets de revitalisation phares du quartier, inauguré en 2017. Aux abords de la forêt, un complexe composé de plus d’une centaine de conteneurs offre différents espaces déclinés en sept thèmes : la jeunesse, le cœur, la mère, l’art, le pouvoir, la société et l’ouverture.
L’Under Stand Avenue est l’un des projets de revitalisation phares du quartier, inauguré en 2017. Aux abords de la forêt, un complexe composé de plus d’une centaine de conteneurs offre différents espaces déclinés en sept thèmes : la jeunesse, le cœur, la mère, l’art, le pouvoir, la société et l’ouverture. Tim Franco

Le secteur de la chaussure renaît également de ses cendres grâce à l’initiative de marques audacieuses et indépendantes au fort capital avant-gardiste comme Reike Nen, Yuul Yie ou encore Flat Apartment. Du côté de la forêt de Séoul, non loin de la station Ttukseom, le décor urbain devient plus résidentiel, délaisse le style industriel, mais on continue de débusquer des initiatives innovantes et sociales.

La designer Rei Yoon Hongmi est l’une des instigatrices de la résurgence de l’artisanat de la chaussure dans le quartier. À l’intérieur du showroom Reike Nen, les bottines au cuir immaculé sont soigneusement alignées à côté de mules en alpaga sur des étagères futuristes en aluminium.
La designer Rei Yoon Hongmi est l’une des instigatrices de la résurgence de l’artisanat de la chaussure dans le quartier. À l’intérieur du showroom Reike Nen, les bottines au cuir immaculé sont soigneusement alignées à côté de mules en alpaga sur des étagères futuristes en aluminium. Tim Franco

C’est là que de nombreuses organisations non gouvernementales, des incubateurs et des fonds d’investissement à caractère social ont élu domicile, au même titre que de jeunes marques pointues et soucieuses de problématiques éthiques. Au moment du déjeuner, lorsqu’une foule hétéroclite inonde le quartier, gagnant pêle-mêle les cafés et les restaurants en vogue, Seongsu-dong est bel et bien en vie.

Chez Meal, une foule docile et stylée attend patiemment pour s’offrir, à tour de rôle, un assortiment de petits pains et autres douceurs fabriquées par cette minuscule boulangerie.
Chez Meal, une foule docile et stylée attend patiemment pour s’offrir, à tour de rôle, un assortiment de petits pains et autres douceurs fabriquées par cette minuscule boulangerie. Tim Franco

Retrouvez toutes nos meilleures adresses de restaurants, hôtels, bars, boutiques et galeries de Séoul, dans le numéro 136 d’IDEAT.

The good concept store La sélection IDEAT