Maison Archik, l’agence immobilière qui se mue en éditeur de design

Dans de beaux espaces bruts mais chaleureux, à Marseille comme à Toulouse, Maison Archik remet l’architecture et l’art de vivre au centre de l’immobilier. Une approche couronnée de succès en trois ans d’existence.

Le mot « maison » est très à la mode aujourd’hui dans les noms commerciaux, surtout du côté des marques de luxe, ou de celles qui prétendent l’être. Mais chez Maison Archik, agence immobilière créée par Amandine et Sébastien Coquerel, l’appellation est on ne peut plus légitime. Ingénieurs de formation (Amandine a travaillé chez LVMH et L’Oréal, Sébastien chez BMW), ces deux « trentenaires + » appartiennent à la catégorie des autodidactes passionnés d’architecture et de design qui ont fait le choix de quitter Paris pour s’installer dans le sud de la France et réinventer, dans un même élan, des métiers jusqu’ici très formatés.

Installée dans le quartier des antiquaires de Marseille, dans un espace de 200 m2 sur deux niveaux, Maison Archik crée des événements autour d’un art de vivre que l’agence immobilière revendique et développe.
Installée dans le quartier des antiquaires de Marseille, dans un espace de 200 m2 sur deux niveaux, Maison Archik crée des événements autour d’un art de vivre que l’agence immobilière revendique et développe. Maison Archik

Hybride et fière de l’être, Maison Archik peut être définie comme une néo-agence immobilière qui regroupe des architectes et des architectes d’intérieur, une urbaniste et des négociateurs cultivés et atypiques. Dans la cité phocéenne, le lieu organise souvent des événements tels que des dîners gastronomiques ou des expos de jeunes artistes ou de designers. Et c’est, précise Amandine, par désir de « faire perdurer ces expositions coups de cœur en les transformant en collaborations » que Maison Archik s’est muée en micro-éditeur de design. D’où ces séries limitées numérotées : le bureau Opus, de Nova Obiecta, le miroir Kihcra, de Charlotte Juillard, ou le tabouret Modulo, de Binôme.

Vue de l’exposition « Esthétiques Totémiques », consacrée au prototypes en verre et en bambou du designer Samy Rio.
Vue de l’exposition « Esthétiques Totémiques », consacrée au prototypes en verre et en bambou du designer Samy Rio. Maison Archik

Dépuis le début de l’année, vient s’ajouter à cette liste un luminaire en bambou, signé Samy Rio. Le dynamisme collaboratif et défricheur de Maison Archik ne va pas s’arrêter là puisque les projets se bousculent : faire venir ponctuellement de petites maisons d’édition de design et, pourquoi pas, imaginer une collaboration avec la Villa Noailles en exposant des lauréats de Design Parade, comme cela a été le cas pour Samy Rio ; cela se fera peut-être avec Antoine Chauvin, qui a remporté le Grand Prix ex-aequo à Design Parade Toulon avec son prototype de banquette The Corniche Secret. Amandine est affirmative : « Notre concept peut inclure beaucoup de choses autour de la maison telles que l’intérieur ou le bien-être, mais il évoluera surtout au gré de nos envies. »

Dans chacune de sas antennes, entre appartement, agence et galerie, Maison Archik présente des pièces de designers, mais aussi le travail d’artisans et d’artistes, « mêlant le brut et le raffiné, le classique et l’anticonformisme ».
Dans chacune de sas antennes, entre appartement, agence et galerie, Maison Archik présente des pièces de designers, mais aussi le travail d’artisans et d’artistes, « mêlant le brut et le raffiné, le classique et l’anticonformisme ». Maison Archik

> Maison Archik. 50, rue Edmond- Rostand, 13006 Marseille. Tél. : 04 91 26 64 56.

The good concept store La sélection IDEAT