Les Bouroullec dévoilent leurs dessins à la galerie Kreo

La Galerie Kreo expose les dessins libres de Ronan et Erwan Bouroullec, une première du genre, mais qui colle parfaitement à l’air d’un temps : alors que les frontières entre art et design se brouillent, les designers sont de plus en plus nombreux à montrer leurs croquis…

Si le dessin demeure une étape indispensable du développement des objets, les designers sont nombreux à le pratiquer pour la liberté qu’il procure, mais aussi pour développer leur imaginaire. Une pratique qu’ils cultivent souvent dans l’ombre – sans doute par complexe vis-à-vis des artistes…

Contenant de Guillaume Delvigne (2015).
Contenant de Guillaume Delvigne (2015). The Art + Design Lab

Néanmoins, depuis quelques années, alors que les frontières entre art et design se confondent, certains s’émancipent et dégainent leurs créations sur les réseaux sociaux (comme Noé Duchaufour-Lawrance), et les commercialisent même sur Internet. Le site The Art Design Lab distribue ainsi des dessins originaux de Samuel Accocebery, José Lévy, Guillaume Delvigne ou Matali Crasset.

Dessin de Ronan Bouroullec.
Dessin de Ronan Bouroullec. Morgane Le Gall

Le britannique The Wrong Shop, fondé par le designer Sebastian Wrong, propose pour sa part des lithographies de Pierre Charpin, Ronan et Erwan Bouroullec, George Sowden ou Nathalie Du Pasquier. Cette dernière, figure du Groupe Memphis, ayant abandonné l’objet pour se consacrer à la peinture et au dessin.

Les dessins dErwan Bouroullec dans l’antenne parisienne de la galerie Kreo.
Les dessins dErwan Bouroullec dans l’antenne parisienne de la galerie Kreo. Morgane Le Gall

Surfant sur cet intérêt nouveau pour les œuvres de designers en deux dimensions, la galerie parisienne Kreo propose une exposition de dessins originaux de Ronan et Erwan Bouroullec. Dans ces œuvres inédites, les frères dévoilent chacun leur sensibilité. Pour Ronan, une série de gestes fluides, colorés et unis, réalisés au feutre-pinceau et à l’encre. Un coup de crayon maîtrisé pour celui qui pratique le dessin depuis son plus jeune âge. Chaque œuvre véhicule une texture, on y perçoit de la soie plissée, une profondeur et des illusions d’optique.

Dessin au feutre-pinceau de Ronan Bouroullec.
Dessin au feutre-pinceau de Ronan Bouroullec. Ronan Bouroullec

Erwan, le technicien du duo, a naturellement utilisé l’ordinateur, avec un logiciel mis au point pour l’occasion, puis imprimé ses douze œuvres en très haute résolution. Le résultat est plus fourmillant, plus échevelé. Ils donnent à voir une énergie brute. Au final, la juxtaposition des dessins des deux frères permet de mieux comprendre à quel point leur complémentarité fait leur force.

> « Ronan & Erwan Bouroullec ». À la Galerie Kreo, à Paris VIe (31, rue Dauphine) jusqu’au 9 avril et à Londres (14 A Hay Hill) jusqu’au 6 avril.

Détail d’un dessin d’Erwan Bouroullec réalisé à l’aide d’un logiciel créé pour l’occasion.
Détail d’un dessin d’Erwan Bouroullec réalisé à l’aide d’un logiciel créé pour l’occasion.

 

The good concept store La sélection IDEAT