Charles Pétillon fait pétiller l’ambassade de France au Japon

Une masse de ballons blancs pour recréer la carte du Japon dans une salle de l’ambassade de France à Tokyo… Le bâtiment consulaire accueille ce week-end une installation de l’artiste Charles Pétillon à l’occasion de l’événement « Bonjour France », qui célèbre la culture française dans l’archipel.

Après une première vie consacrée à la photographie, Charles Pétillon s’est tourné vers l’art. Son travail désormais se matérialise sous forme d’installations dans lesquelles il dispose de simples ballons blancs dans un paysage, un lieu emblématique, inattendu… Le ballon permet de pointer sur un détail, de montrer quelque chose mais sans apporter de réponse définitive, toute faite… « Quelques ballons suffisent à poser les bonnes questions », souligne l’artiste. Invité par Perrier-Jouët à créer une œuvre au Japon inspirée par la maison de champagne, il a commencé par visiter le bâtiment historique à Epernay.

Charles Pétillon s’est pris de passion pour les caves de Perrier-Jouët.
Charles Pétillon s’est pris de passion pour les caves de Perrier-Jouët. Perrier Jouët

Ce qui a captivé l’artiste lors de cette première visite était souterrain, car c’est dans les caves que la magie opère… Les immenses chais qui courent sous l’hôtel particulier forment en effet un dédale qui convoque tous les sens et fait perdre ses repères au visiteur. La pénombre participe de cette ambiance mais l’odeur, l’humidité et la texture des crayères sont également singulières. Sans parler de l’absence de réseau téléphonique…

Charles Pétillon en plein travail pour la première installation à Epernay.
Charles Pétillon en plein travail pour la première installation à Epernay. Perrier Jouët

Charles Pétillon a donc décidé de créer cet hiver une première installation dans une longue travée des chais, qu’il a remplie de ses fameux ballons blancs. Une façon pour lui d’évoquer tout à la fois les grappes de raisin, les bulles du champagne mais aussi la cuvée « Blanc de blanc » de Perrier-Jouët, qui sera lancée officiellement au Japon ce week-end. Il a disposé des milliers de ses ballons afin de créer un paysage, une perspective, éclairée par la lumière jaune des chais. Cette première installation éphémère a été immortalisée en photo.

La première installation prête à être immortalisée…
La première installation prête à être immortalisée… Perrier Jouët

A Tokyo, l’échelle est totalement différente : dans une salle de dimensions modestes (18 x 7 m), Charles Pétillon a décidé de reproduire la carte du Japon avec ses ballons. Là encore, l’artiste joue sur les échelles puisque nul point de vue ne permet d’embraser du regard l’intégralité de l’archipel. L’idée de l’artiste nordiste est « d’étudier la place du visible dans l’invisible. Il existe des choses qu’on ne peut pas voir mais qui existent néanmoins : la Terre est ronde sans qu’on ait le recul nécessaire pour le constater de visu. »

L'art toujours nouveau chez Perrier-Jouët

La maison de champagne a épousé l’Art nouveau comme un sacerdoce et continue fièrement de faire vivre son esprit d’exaltation de la Nature. Chaque année, elle commissionne des artistes et designers contemporains (récemment Bethan Laura Wood, Tord Boontje…) pour perpétuer cet héritage. Les pièces sont ensuite rapatriées dans le bâtiment historique de la maison champenoise à Epernay, qui conserve la plus grande collection européenne d’Art nouveau.

Détail de l’installation à Epernay.
Détail de l’installation à Epernay. Perrier Jouët

 

The good concept store La sélection IDEAT