Milan 2019 : le collectif Brut brasse les époques et les matières

Inspirée par un site de fouilles archéologiques, l’exposition du collectif Brut instille un soupçon d’antiquité au Salon du meuble de Milan, avec une dizaine de pièces conçues comme une ode à la matière.

Formé l’année dernière par six designers belges, le collectif Brut entend décupler « le potentiel architectural, sculptural et émotionnel du design contemporain ». Une volonté ambitieuse mais néanmoins clairement palpable au sein de l’exposition « Bodem ». Pour sa deuxième participation au Salon du meuble de Milan, Brut réunit cette année les pièces de Nel Verbeke, Linde Freya Tangelder, Charlotte Jonckheer et Bram Vanderbeke. En présentant chacun leurs créations, les quatre designers y confrontent librement leurs visions du design, en même temps que le métal, la terre cuite ou le béton.

Vases en terre cuite de Nel Verbeke et structures en béton de Bram Vanderbeke.
Vases en terre cuite de Nel Verbeke et structures en béton de Bram Vanderbeke. ©Alexander Popelier

Baptisée « Bodem » (« sol » en flamand), l’exposition puise ses racines dans le site archéologique de la ville de Tongrues, la plus ancienne de Belgique. Inspiré par ce lieu d’histoire et les artefacts de l’ancienne colonie romaine, le quatuor a misé sur une esthétique intemporelle, à cheval entre l’Antiquité et 2019, pour s’affranchir de la fonctionnalité et privilégier l’audace, à l’image des vases géants de Nel Verbeke ou des structures en béton de Bram Vanderbeke.

Tapis et tables basses de Charlotte Jonckheer.
Tapis et tables basses de Charlotte Jonckheer. ©Alexander Popelier

Auteure de deux tables d’appoint, dont une semble évoquer les quadrillages des fouilles archéologiques, Charlotte Jonckheer signe également un tapis tissé à la main. Avec ses motifs qui réinterprètent les empreintes du vent sur le sol, il introduit une note de douceur bienvenue, notamment face aux meubles en métal de Linde Freya Tangelder, parés de reflets dorés ou d’un étonnant dossier en brique.

Etagères et chaises métalliques de Linde Freya Tangelder.
Etagères et chaises métalliques de Linde Freya Tangelder. ©Alexander Popelier

Le bal des matières se poursuit dans les moindres détails, avec des socles aux teintes argileuses et aux surfaces texturées, réalisés en collaboration avec Antoine, un fabricant belge spécialisé dans les finitions architecturales. De quoi transformer la galerie du Studio Maraniello en fief du plat pays, du moins jusqu’au 14 avril prochain.

Le quatuor a collaboré avec le fabricant Antoine durant plusieurs mois pour retrouver les textures et couleurs des artefacts antiques qui habillent les socles de l’exposition.
Le quatuor a collaboré avec le fabricant Antoine durant plusieurs mois pour retrouver les textures et couleurs des artefacts antiques qui habillent les socles de l’exposition. ©Alexander Popelier

> Exposition « Bodem » au Studio Maraviello, Viale Stelvio, 66, 20159 Milan.

The Good Spots Destination Milan

The good concept store La sélection IDEAT