Innovation : Starck met l’intelligence artificielle au service du design [MAJ]

Dévoilé lors du Salon de Milan 2019, la chaise AI de Philippe Starck pour Kartell a été co-créée avec une intelligence artificielle. Loin d'une « concept-chair », elle est aujourd'hui disponible à la vente.

Comment concevoir une chaise en utilisant le moins possible de matériau et d’énergie ? A cette question cruciale pour le futur du design, Philippe Starck apporte une réponse high-tech avec une chaise baptisée AI, qu’il a dévoilée le mardi 9 avril 2019 dans le cadre du Salon du meuble de Milan sur le stand de l’éditeur Kartell.

L’Elbo Chair, le tout premier meuble développé par le géant du logiciel 3D Autodesk avec l’appui de son intelligence artificielle.
L’Elbo Chair, le tout premier meuble développé par le géant du logiciel 3D Autodesk avec l’appui de son intelligence artificielle. Autodesk

Pour la dessiner, Starck a fait appel à Autodesk, une entreprise spécialisée dans les logiciels de conception 3D. Cette dernière a démontré il y a quelques mois qu’une intelligence artificielle pouvait épauler le travail d’un designer en calculant quelles étaient les réponses optimales à une idée de forme. Ce travail de recherche de l’entreprise basée à San Francisco sur le « design génératif » s’est d’abord traduit par la création en interne d’Elbo, un fauteuil en bois au style organico-scandinave, mais fabriqué en quelques exemplaires seulement.

La chaise AI est lancée dans quatre coloris : gris, bleu, vert et rouge.
La chaise AI est lancée dans quatre coloris : gris, bleu, vert et rouge. Kartell

Quand il est monté sur la scène du stand Kartell, Starck s’est lancé dans une introspection : « Pourquoi les chaises se ressemblent-elles toutes ? Comment créer une chaise structurellement différente ? A un moment, j’ai eu besoin d’ouvrir une nouvelle porte… » La question qu’il a posée à Dreamcatcher, l’intelligence artificielle développée par Autodesk, était la suivante : Comment soutenir un corps humain en utilisant le minimum de matériau et d’énergie ? Mais aussi en assurant le confort et la résistance que l’on attend d’une chaise en 2019…

Malgré leur aspect un brin futuriste, les chaises A.I. s’intègrent parfaitement dans un intérieur vintage.
Malgré leur aspect un brin futuriste, les chaises A.I. s’intègrent parfaitement dans un intérieur vintage. Photo DR

Ensemble, Dreamcatcher et Starck ont mis au point un fauteuil empilable, le premier d’une collection destinée à s’enrichir de nouveaux modèles dans les prochaines années. En 2018, Philippe Starck confiait à IDEAT que le contexte de morosité et de conservatisme dans le monde l’incitait à dessiner des meubles aux formes éprouvées, comme la chaise de bistrot. « Un nouveau monde s’ouvre désormais à nous. Un monde illimité… », a-t-il conclu.

Dans sa version noire, l’AI joue du contraste entre sobriété et audace.
Dans sa version noire, l’AI joue du contraste entre sobriété et audace.

Si dans un premier temps, aucun prix ni date de disponibilité n’ont été communiqués à l’issue de la conférence, c’est désormais chose faite ! La chaise AI est disponible à la vente dans cinq coloris (blanc, noir, vert, rouge orangé et gris) au prix unitaire de 198 €.  Bonne nouvelle, elle est fabriquée dans un matériau 100% recyclé, issu des chutes industrielles de Kartell…

L’AI à l’aise sur des carreaux ciment.
L’AI à l’aise sur des carreaux ciment. Photo DR

The Good Spots Destination Milan

The good concept store La sélection IDEAT