Milan 2019 : « Ona », l’élégance selon Sebastian Herkner

Aux cotés de ses créations pour Ames, Dedon, Emu, Pulpo et bien d’autres, le designer allemand présente au salon du mobilier la collection « Ona », sa première collaboration avec Freifrau.

Séduite par ses pièces au design évident, accueillant, confortable et sans superflu, la maison Freifrau a fait appel à Sebastian Herkner pour imaginer la nouvelle collection de sa gamme d’assises inaugurée en 2012. Fondée par Hansjörg Helweg, la jeune marque allemande prône un raffinement et une élégance aux accents féminins, aujourd’hui incarnés par les courbes et les velours de la collection « Ona ».

Deux versions de la chaise « Ona », cadrant le tabouret de comptoir de la collection.
Deux versions de la chaise « Ona », cadrant le tabouret de comptoir de la collection. Freifrau

Avec cette gamme composée d’un fauteuil, de deux chaises aux dossiers plus ou moins larges, et d’un tabouret, « j’ai voulu mêler cette touche féminine à mon propre langage de designer » explique le créateur, en permanence à la recherche d’« une simplicité et d’une élégance qui dépassent les modes et les tendances ». A rebrousse-poil des habitudes des maisons d’édition, le designer a d’ailleurs choisi de surdimensionner les classiques liserés qui bordent les tissus.

Le liseré surdimensionné des dossiers, véritable signature de la collection.
Le liseré surdimensionné des dossiers, véritable signature de la collection. Freifrau

« Normalement, on les réduit à quelques millimètres pour essayer de les cacher au maximum, mais, ici, ils deviennent l’élément caractéristique de la collection et font le lien entre chaque modèle », souligne le designer qui fut autrefois stagiaire chez Stella McCartney, avant de fonder son propre studio en 2006. Mais, plus que de simples éléments distinctifs, les liserés apportent par ailleurs du relief aux dossiers. Notamment en créant un subtil jeu d’ombres et de lumières qui révèle toutes les nuances des velours ou des tissus piochés dans la collection de Raf Simons pour Kvadrat.

Lassé des teintes pastelles, Sebastian Herkner a opté pour tonalités relativement soutenues, « plus élégantes et opulentes ».
Lassé des teintes pastelles, Sebastian Herkner a opté pour tonalités relativement soutenues, « plus élégantes et opulentes ». Freifrau

A l’image des piètements, déjà disponible en laiton et en bois foncé, le choix des textiles reste néanmoins entièrement libre grâce à une fabrication sur commande, que la marque opère intégralement en Allemagne depuis ses débuts. Une éthique essentielle pour Sebastian Herkner, aussi à l’aise avec les techniques artisanales et industrielles, que le souci du détail et du confort.

> www.freifrau.eu

The Good Spots Destination Milan

The good concept store La sélection IDEAT