Outdoor : Trois tapis conçus pour l’extérieur

Qu’il s’agisse de structurer de grandes terrasses ou de petits balcons, les designers et les éditeurs s’inspirent aussi bien des splendides atmosphères des jardins moghols que des faux gazons, aussi verts que nature. L’accessoire en deviendrait ainsi presque essentiel…

1/ Hypnotique : Nanimarquina, le tapis tout-terrain

Une des quatre déclinaisons du tapis « Shade ».
Une des quatre déclinaisons du tapis « Shade ».

Le label espagnol de tapis Nanimarquina a tellement raffiné le produit que, cette année, il était l’une des deux seules marques présentes dans les stands de Collectible, foire belge de design de collection, qui s’est tenue en mars dernier. L’originalité de ce qui se fait pour l’intérieur se retrouve à l’extérieur. Tout comme la qualité, avec des tapis ultra-résistants, qui ne craignent pas les éléments. Des caractéristiques que l’on retrouve notamment dans la ligne « Shade », aux délicats dégradés de couleurs signés Begüm Cânâ Özgür, ou dans la gamme « Oaxaca outdoor », au motif de damier chamarré de fleurs imaginé par Nani Marquina elle-même.

Tapis de la collection « Oaxaca ».
Tapis de la collection « Oaxaca ».

2/ Géométrique : Le design selon Saint Maclou

Tapis « Arche » et « Archéo ».
Tapis « Arche » et « Archéo ». Studio Collet

Ceux qui choisissent Saint Maclou pour privilégier le pratique en tournant le dos au design se trompent ! Ce dernier est partout chez ce spécialiste des moquettes et tapis. Même quand on veut faire « simple », avec des revêtements en faux gazon prisés sur les balcons en ville, l’enseigne se cale au plus près de la nature en proposant toute une variété de modèles. Les tapis Arche et Archeo  jouent, quant à eux, sur les envies de carreaux d’inspiration estivale. Et la soif de motifs graphiques s’étanche avec Mandalas. De fait, il n’y a pas de choix qui tue le choix. Car, même à fouler au pied, il n’est pas un objet du quotidien pour lequel on ne doive opter avec sagacité.

Revêtement en faux gazon de la gamme de Saint-Maclou.
Revêtement en faux gazon de la gamme de Saint-Maclou.

3/ Ethnique : Gan, la fibre indienne

Collection « Garden Layers » de Patricia Urquiola (Gan).
Collection « Garden Layers » de Patricia Urquiola (Gan).

Après un voyage en Inde avec Mapi Millet, directrice de la création de Gan, les jardins peints sur les miniatures mogholes ont inspiré à la designer espagnole Patricia Urquiola la collection « Garden Layers ». Elle se compose d’une table basse et d’un lit de repos inspiré du charpoy, utilisé par les maharajas comme par les camionneurs, auxquels s’ajoutent coussins, matelas et tapis outdoor. On y paresse pieds nus illico, vu que tout, chez Gan, relève du textile tactile. La designer et la directrice de la création ont donc sélectionné, pour les tapis, des fibres de polyéthylène résistantes, en diverses variations de motifs à carreaux façon tweed d’été, au chic décontracté.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT