Tendance : L’enfilade « Flowa » signe le retour en grâce du Formica

Si pour certains il demeure synonyme de vintage, le Formica s’offre une seconde jeunesse avec « Flowa », une enfilade conçue à quatre mains par les designers Maud Vantours et Pierre-Henri Devineau.

Né au début du XXe siècle, avant de partir à l’assaut des cuisines françaises dans les années 1950 – et d’en être banni vingt ans plus tard ! –, le Formica signe depuis peu son grand retour. En version vintage, pour apporter une touche délicieusement kitsch à son intérieur, comme en version contemporaine, grâce à des propriétés qui séduisent une nouvelle génération de designers.

Décliné dans toutes les couleurs dès les années 50, le Formica n’a pas pris une ride !
Décliné dans toutes les couleurs dès les années 50, le Formica n’a pas pris une ride ! D3 Studio

Fin, résistant, teinté dans la masse et désormais respectueux de l’environnement, comme en témoignent les labels Greenguard et FSC récemment obtenus par le groupe Formica, ce stratifié haute pression a logiquement attiré l’œil de Pierre-Henri Devineau. Ce jeune designer et éditeur était en effet à la recherche d’un matériau stable et d’une large palette de couleurs, afin de transposer dans l’univers du mobilier les motifs que crée habituellement en papier Maud Vantours. De véritables paysages graphiques et chamarrés, qui prennent vie en trois dimensions grâce à un savant jeu de découpes et d’assemblages.

Tous deux designers, Maud Vantours et Pierre-Henri Devineau ont décidé d’allier leurs passions pour la couleur et les matériaux.
Tous deux designers, Maud Vantours et Pierre-Henri Devineau ont décidé d’allier leurs passions pour la couleur et les matériaux. Rebecka Oftedal / D3 Studio

Habituée à collaborer avec Adidas, Dior ou Louis Vuitton, pour des projets de scénographies ou des campagnes publicitaires, la plasticienne a accepté de réinterpréter un de ses précédents motifs, baptisé « Flora ». « Je suis allé voir Maud avec une 3D de l’enfilade et elle a tout de suite été emballée par l’idée », souligne d’ailleurs Pierre-Henri Devineau. A la tête de Hetch, sa propre maison d’édition fondée en 2016, le designer s’est chargé de dessiner le meuble et de la répartition des motifs, mais a ensuite laissé carte blanche à Maud Vantours pour en concevoir les nuances de couleurs.

Les découpes numériques sont réalisées en Vendée par Noxi Agencement.
Les découpes numériques sont réalisées en Vendée par Noxi Agencement. D3 Studio

Immédiatement convaincu par le projet, le groupe Formica a mis à disposition du tandem sa collection « ColorCore ». Maud Vantours y a pioché dix teintes, regroupant un camaïeux de blancs et des tons nettement plus contrastés. Superposées à la manière de ses motifs en papier, les différentes strates rythment différemment chacune des portes, dont les multiples couches s’exposent également sur la tranche. Une propension à la couleur assumée, qui se décline jusque sur le piétement et à l’intérieur des caissons.

En évoquant des tiges ou des branches, le piétement s’inscrit dans la lignée du motif.
En évoquant des tiges ou des branches, le piétement s’inscrit dans la lignée du motif. D3 Studio

A la délicatesse du motif, vient également s’ajouter celle d’une texture. Appliqués sur les panneaux extérieurs, ses micro-pointillés apportent un nouveau lot de reliefs et de subtilités que les plus patients pourront pleinement percevoir en janvier 2020. Après une première participation en 2016 pour dévoiler la collection « Moulding », une gamme de meubles en bois inspirée par les moulures de l’architecture française, Pierre-Henri Devineau sera en effet de retour au salon Maison & Objet. Pour présenter Flowa, mais pas que…

Avec « Flowa », l’originalité chromatique est présente jusque dans les moindres détails.
Avec « Flowa », l’originalité chromatique est présente jusque dans les moindres détails. D3 Studio

The good concept store La sélection IDEAT