Avec The Serif, les Bouroullec voient la TV en grand

Plus grande et plus belle, la TV des Bouroullec revient jouer les Ovni dans un secteur peu innovant en termes de design.

Comment rendre la télé plus belle ? Quand les Bouroullec ont sorti la Serif en 2015, ils ont adopté un parti-pris radical : redonner de l’épaisseur, de la matérialité à ces objets réduits à un sinistre rectangle noir en deux dimensions.

La Serif première génération (2015).
La Serif première génération (2015). Studio Bouroullec

Malheureusement, cette Serif première du nom n’était disponible que dans des tailles d’écran réduites (jusqu’à 40” seulement) et avec une qualité d’affichage bien en deçà des standards de la 4K (sans parler du prix…). Son succès fut donc essentiellement d’estime. On a vu la Serif dans les musées, les showrooms et les pages des magazines mais sans que les ventes de cet Ovni ne décollent, ce qui a conduit Samsung à en stopper sa production.

La version 2, rebaptisée The Serif, s’adapte à un marché qui réclame des plus grandes diagonales d’écran.
La version 2, rebaptisée The Serif, s’adapte à un marché qui réclame des plus grandes diagonales d’écran. Studio Bouroullec

Lors du dernier CES de Las Vegas, le fabricant coréen a créé la surprise en dévoilant une nouvelle mouture du téléviseur des Bouroullec. Rebaptisé The Serif, il affiche désormais des tailles de dalle plus confortables (43”, 49” et 55”, soit 109, 124 et 140 cm) et bénéficie des dernières technologies d’imagerie du premier fabricant mondial : QLED, Smart TV…

The Serif conserve son profil en I majuscule.
The Serif conserve son profil en I majuscule. Studio Bouroullec

Son design n’a que peu évolué et conserve son piètement optionnel et les mêmes proportions, « même si ce changement d’échelle a nécessité d’importants ajustages pour conserver la forme du I à empattement et l’harmonie entre le pied et l’écran, souligne Erwan Bouroullec. Le but est qu’elle puisse s’intégrer dans tout type d’intérieur. »

Le panneau arrière est habillé des mêmes motifs qui animent l’écran quand il est au repos.
Le panneau arrière est habillé des mêmes motifs qui animent l’écran quand il est au repos. Studio Bouroullec

The Serif est disponible en trois coloris (noir, blanc ou bleu nuit) et le panneau de feutre qui habillait le dos de la première série et dissimulait la connectique a été remplacé par du plastique texturé. Un choix qui permet à The Serif d’afficher des prix entre 10 et 15 % plus élevés qu’un téléviseur traditionnel, contre 50 % pour la Serif 1.0.

Le mode Ambiant de The Serif.
Le mode Ambiant de The Serif. Studio Bouroullec

Un mode Ambiant permet par ailleurs d’afficher à l’écran, quand on ne l’utilise pas, des motifs en léger mouvement créés par Erwan avec un logiciel de sa conception. On retrouve le même principe dans ses dessins récemment exposés à la Galerie Kreo. Même la couleur d’affichage de ces dessins imbriqués est customisable (cinq teintes possibles)…

Le mode Ambiant dispose de cinq teintes différentes pour mieux s’adapter à son environnement.
Le mode Ambiant dispose de cinq teintes différentes pour mieux s’adapter à son environnement. Studio Bouroullec

« Le but de The Serif est de sortir les gens de leurs smartphones pour les rassembler autour d’une activité commune, plaide Erwan Bouroullec. Le cadre souligne l’image et la met en valeur. Il influe sur la façon dont on perçoit le message, sans pour autant le déformer. Dans les grandes surfaces spécialisées en électroménager, vous avez le choix entre plusieurs formes pour toutes les familles de produits, sauf pour la TV ! Nous avons voulu remédier à ce problème. »

> The Serif est disponible en prévente en magasin : 43” (1199 €), 49” (1 399 €) et 55” (1 699 €). Les premiers acheteurs (jusqu’au 12 mai) se verront offrir L’Oiseau des Bouroulllec (Vitra) à poser sur leur nouvelle télé…

L’Oiseau et The Serif, deux créations du Studio Bouroullec.
L’Oiseau et The Serif, deux créations du Studio Bouroullec. Studio Bouroullec

The good concept store La sélection IDEAT