Deux pièces historiques du design scandinave rééditées en plastique recylé

Orientée vers un design éthique et durable, la marque danoise Mater a puisé dans les archives de Jorgen et Nanna Ditzel pour matérialiser ses ambitions écologiques et transposer au XXIe siècle deux de leurs pièces des années 1950.

Entre deux assises dessinées par le studio Space Copenhagen, l’éditeur danois Mater propose pour la première fois des rééditions au sein de son catalogue réunissant meubles, luminaires et accessoires contemporains. Et pour cette entrée en matière, la marque danoise a jeté son dévolu sur une table et une chaise de Jorgen (1921-1961) et Nanna Ditzel (1923-2005). Mais en plus d’offrir une seconde jeunesse à ces deux pièces nées en 1955, l’éditeur de mobilier profite de l’occasion pour troquer leur bois d’origine pour du plastique recyclé.

Les deux rééditions s’invitent désormais à l’extérieur grâce à un nouveau matériau à toute épreuve.
Les deux rééditions s’invitent désormais à l’extérieur grâce à un nouveau matériau à toute épreuve. Mater

Si Mater recycle déjà l’aluminium des carrosseries de voitures et de vélos pour réaliser la structure de ces meubles, la marque s’essaye pour la première fois au plastique recyclé avec cette chaise et cette table réunies au sein de la gamme « Ocean ». Comme son nom le suggère, celle-ci est en partie réalisée à l’aide des déchets qui polluent les eaux du globe. Notamment les filets de pêches qui jonchent les côtes danoises…

Les proportions de la table et de la chaise ont été légèrement réévaluées pour s’adapter au confort actuel.
Les proportions de la table et de la chaise ont été légèrement réévaluées pour s’adapter au confort actuel. Mater

« Notre planète agonise et le besoin de prendre des mesures pour protéger notre environnement n’a jamais été aussi évident », martèle Henrik Marstrand, à la tête de Mater depuis 2006. Soucieux « de créer un produit attrayant, fonctionnel et durable tout en compensant les effets secondaires de notre consumérisme collectif », le fondateur de la marque a choisi d’allier l’innovation des matériaux aux lignes éprouvées du mobilier des Ditzel.

L’assise est pour l’instant disponible en noir et gris anthracite.
L’assise est pour l’instant disponible en noir et gris anthracite. Mater

Figure majeure du minimalisme scandinave, et plus largement du design contemporain, le tandem connaît le succès dès les années 1950, après un diplôme d’architecture passé en 1946 à l’Académie Royale des beaux-arts de Copenhague. Alors que Jorgen Ditzel décède en 1961, Nina Ditzel s’empare des techniques de pointe de l’époque et accroît sa réputation en signant des pièces en plastique et en fibre de verre, dont l’esprit innovant fait aujourd’hui écho à la collection « Ocean ».

Chaise « Ocean », à partir de 200 €.
Chaise « Ocean », à partir de 200 €. Mater

Conçues pour l’usage personnel du couple, puis éditées jusqu’à la fin des années 1950, les chaises recyclent désormais 960 g de déchets marins grâce aux nouvelles lattes qui habillent leur structure métallique. Adaptés aux intempéries et facilement démontables, l’assise et le piétement peuvent d’ailleurs être également recyclés en fin de vie. Un cercle vertueux que Mater promet déjà d’appliquer à d’autres rééditions des Ditzel, en utilisant du verre recyclé pour redonner vie à leurs accessoires de décoration.

Chaise « Ocean ».
Chaise « Ocean ». Mater

The good concept store La sélection IDEAT