Dedon réunit une dream team de designers pour l’outdoor

Dedon multiplie depuis dix ans les collaborations avec des designers de renom. En 2019, la marque allemande continue sur sa lancée avec une flopée de nouveautés conçues par des cadors de la discipline, dont trois collections inédites fraîchement dévoilées au Salon du meuble de Milan.

Comme le dit l’adage : « Quand une recette fonctionne, il n’y a aucune raison d’en changer. » Au contraire, ce serait même dommage de s’en priver ! Dedon l’a bien compris : depuis 2009, l’entreprise s’est jetée à corps perdu dans le design en faisant successivement appel à Jean-Marie Massaud, Philippe Starck, Eugeni Quitllet et presque autant de noms que la maison compte de saisons et de collections. Des collaborations fructueuses qui ont contribué à transformer son image et à faire monter en gamme cette marque réputée sur le marché outdoor depuis sa naissance en 1990.

Les designers britanniques Edward Barber (debout) et Jay Osgerby (assis), créateurs de la collection de mobilier « Brea ».
Les designers britanniques Edward Barber (debout) et Jay Osgerby (assis), créateurs de la collection de mobilier « Brea ». DEDON

Une décennie de frénésie créative plus tard, Dedon est devenue un mastodonte de ce secteur, grâce à la qualité irréprochable de ses produits et aux prestigieuses signatures qui composent son catalogue. Ainsi, le fauteuil-nid Nestrest, de Pouzet & Frety, le système lounge « Mu », de Toan Nguyen, ou le sofa modulaire Brixx, de Lorenza Bozzoli, ont depuis longtemps investi les plus belles terrasses de la planète.

Parmi le florilège de nouveautés présentées, la ligne « Brea » propose une série de modules cosy à assembler grâce à un système d’attaches rapides. Idéal pour se composer un salon d’extérieur à la carte.
Parmi le florilège de nouveautés présentées, la ligne « Brea » propose une série de modules cosy à assembler grâce à un système d’attaches rapides. Idéal pour se composer un salon d’extérieur à la carte. DEDON

Revigorée par une décennie de succès, Dedon enfonce le clou en lançant des nouveautés tous azimuts. Déjà au catalogue, on trouve aussi bien le dernier salon « Brea » – dont les modules ultra-confortables s’assemblent en un tournemain grâce à un ingénieux système de connecteurs –, signé du fameux duo britannique Barber & Osgerby, que le fauteuil Aiir, de GamFratesi, qui réinterprète la célèbre forme coquillage en jouant sur sa transparence.

Autre duo célèbre, le tandem italo-danois GramFratesi signe le fauteuil « Aiir ». Ce siège réinterprète la forme du coquillage en jouant sur la transparence.
Autre duo célèbre, le tandem italo-danois GramFratesi signe le fauteuil « Aiir ». Ce siège réinterprète la forme du coquillage en jouant sur la transparence. DEDON

Il faut encore y ajouter la gamme de chaises tout en rondeur « Cirql », signée Werner Aisslinger, la collection de fauteuils lounge « MBrace » et le luminaire Loon, de Sebastian Herkner, la ligne « Babylon », de Harry Paul, et les lanternes « The Others », de Stephen Burks… À chaque objet son créateur, Dedon n’hésitant pas à faire feu de tout bois en confiant les rênes du design à des talents venus de tous les horizons. Une liberté que l’entreprise allemande peut se permettre, maintenant qu’elle a solidement forgé son image de marque.

Dessinés par Werner Aisslinger, les fauteuils « Cirql » ravivent la tradition du tressage à la main à l’aune de la géométrie contemporaine.
Dessinés par Werner Aisslinger, les fauteuils « Cirql » ravivent la tradition du tressage à la main à l’aune de la géométrie contemporaine. DEDON

The Good Spots Destination Milan

The good concept store La sélection IDEAT