Lyon : décor monacal et précieux pour l’InterContinental à l’Hôtel-Dieu

Au cœur de l’iconique Grand Hôtel-Dieu, ce nouvel hôtel cinq-étoiles brille par son design luxueux. Visite avec IDEAT.

Grandiose, hors norme, époustouflant… L’InterContinental – Hôtel-Dieu est un paradis pour les superlatifs. Quatre ans de travaux, 70 corps de métier et 800 artisans, ont fait de ce chantier le plus grand projet de rénovation privée d’un site classé en France. Le résultat est à la hauteur de l’ambition du groupe : offrir le meilleur de l’hôtellerie de luxe contemporaine dans un écrin unique au monde. « Chacune des 144 chambres et suites propose de vivre une expérience différente avec vue sur le Rhône, la colline de Fourvière ou les cours intérieures », précise Madelijn Vervoord, directrice générale des lieux.

Vue sur le fleuve pour ce duplex aux matières chatoyantes.
Vue sur le fleuve pour ce duplex aux matières chatoyantes. Eric Cuvillier
Déroulé sur les 7 mètres de hauteur sous plafond, un imposant miroir accentue encore l’impression de luminosité issue des baies vitrées.
Déroulé sur les 7 mètres de hauteur sous plafond, un imposant miroir accentue encore l’impression de luminosité issue des baies vitrées. Eric Cuvillier

Pour habiller ces murs sans trahir leur histoire, l’architecture d’intérieure a été confiée à Jean-Philippe Nuel. Subtils, hauts en symboles et en savoir-faire, ses choix magnifient cet ancien hôpital construit au XVIIIe siècle. « L’opposition entre monacal et précieux contenue dans l’ADN de ce bâtiment, a été notre fil conducteur », explique-t-il. Pour la réception et la conciergerie, il a créé des paravents associant le chanvre sculpté par la créatrice lyonnaise Véronique de Soultrait et la soie puisée dans les archives de la maison Verel de Belval. Le restaurant Épona s’inspire, lui, des jardins médicinaux compartimentés, avec une grande banquette centrale en cuir blanc, de petites alcôves, un plafond à la française passé à la chaux et des luminaires en pétales de faïence ou de métal.

Dans la conciergerie, la soie des paravents évoque le passé de la ville.
Dans la conciergerie, la soie des paravents évoque le passé de la ville. Eric Cuvillier
Baptisé en l’honneur d’une déesse de l’antiquité, le restaurant Épona est dirigé par le chef Mathieu Charrois.
Baptisé en l’honneur d’une déesse de l’antiquité, le restaurant Épona est dirigé par le chef Mathieu Charrois. Eric Cuvillier

L’accès aux suites en duplex (7 mètres sous plafond !), se fait par le haut pour ménager l’effet « waouh ». À travers l’immense fenêtre, le regard plonge directement dans le fleuve. Là encore, l’écriture décorative est sobre : teintes naturelles, soie chatoyante sans excès et boiseries en chêne aux reflets flammés. Dans les salles de bain, les vasques sont posées sur de la pierre de quartz façonnée par la maison Pierredeplan, et les douches se parent de mosaïque, clin d’œil à l’époque gallo-romaine. La suite Présidentielle – la plus grande de la ville avec ses 210 m2 – donne directement sur la majestueuse coupole du grand dôme construit par Soufflot.

La suite présidentielle…
La suite présidentielle… Eric Cuvillier
… se réserve une vue unique sur le cœur du Grand Hôtel-Dieu.
… se réserve une vue unique sur le cœur du Grand Hôtel-Dieu. Eric Cuvillier

Avec ses 32 mètres sous clef de voûte et ses 500 m2 au sol, cet espace est le véritable cœur de l’hôtel. « Dans cet ancien lieu de prière, j’ai recréé de l’intimité en faisant dialoguer l’échelle spectaculaire avec l’échelle humaine », reprend Jean-Philippe Nuel. Le bar monumental en albâtre rétro-éclairé, est entouré de banquettes et de sièges Duomo réalisés avec Ligne Roset. L’ensemble est réchauffé par des touches précieuses, comme les luminaires en laiton, le velours des coussins, la soie ou les tableaux à la feuille d’or de Manuela Paul-Cavallier. Tout en dialoguant avec les siècles passés, ce décor design d’une grande élégance inscrit pleinement l’InterContinental-Hôtel-Dieu dans le XXIe siècle.

Hauteur démesurée et mobilier cosy cohabitent désormais sous le dôme de Soufflot.
Hauteur démesurée et mobilier cosy cohabitent désormais sous le dôme de Soufflot. Eric Cuvillier

> InterContinental – Hôtel-Dieu. 20, quai Jules-Courmont, 69002 Lyon. Chambre à partir de 350 €.

The Good Spots Destination Lyon

The good concept store La sélection IDEAT