Quand Virgil Abloh s’empare de Jean Prouvé

À l’occasion de la foire Art Basel, Virgil Abloh a dévoilé ce mercredi une installation chez Vitra baptisée « Twentythirtyfive ». En ré-interprétant les produits phares de Jean Prouvé, il se projette dans l’intérieur d'un jeune adulte en 2035.

Virgil Abloh en aurait-il assez de la mode ? Au vu de ses récentes collaborations dans le domaine du mobilier (d’IKEA à la Carpenters Workshop Gallery), on peut légitiment se poser la question… Car à l’occasion du salon Art Basel, le créateur de Off White a dévoilé une installation chez l’éditeur Vitra. 

La caserne de pompiers conçue par Zaha Hadid au Vitra Campus, abrite l’installation Twentythirtyfive.
La caserne de pompiers conçue par Zaha Hadid au Vitra Campus, abrite l’installation Twentythirtyfive. Julien Lanoo
L’installation Twentythirtyfive coté « Passé/Présent ».
L’installation Twentythirtyfive coté « Passé/Présent ». Julien Lanoo

Dans dans la caserne de pompiers conçue par Zaha Hadid au Vitra Campus, l’exposition « Twentythirtyfive » met en parallèle deux périodes : « Passé / Présent » dévoile une collection de meubles à l’origine des révolutions techniques et esthétiques de l’histoire du design, à l’instar du tabouret B des Eames ou encore de la chaise Ball de Eero Aarnio. Des meubles ancrés dans l’histoire et auxquels se confronte toujours les nouveaux créateurs. La période dit du « Future » imagine quant à elle une évolution de ces icônes dans quinze ans : les formes restent les mêmes, mais les matériaux et couleurs changent.

C’est dans cette section que l’Américain à été convié à émettre des hypothèses quant à l’ameublement du futur. Le créateur a choisi de se concentrer sur l’univers de Jean Prouvé, un designer qu’il apprécie particulièrement.

L’espace « Future », au sein de l’exposition Twentythirtyfive.
L’espace « Future », au sein de l’exposition Twentythirtyfive. Julien Lanoo
A gauche, collection « Spin-Off » de Virgil Abloh pour Vitra (2019).A droite, Virgil Abloh (2019).
A gauche, collection « Spin-Off » de Virgil Abloh pour Vitra (2019).
A droite, Virgil Abloh (2019). VitrA

Le designer y dévoile autant de citations plus ou moins littérales de Jean Prouvé (1901-1984). Il propose ainsi un module d’étagère numéroté de 1 à 999, une chaise en métal et Plexiglas qui reprend la seule et unique Antony et une lampe murale à l’image de la fameuse Potence. Radical et futuriste, Abloh injecte une bonne dose de modernité et d’esprit fashion au mobilier du designer français.

Rangements « Ceramic Block » de Virgil Abloh (collection «Spin-Off » limitée à 999 pièces pour Vitra, 2019).
Rangements « Ceramic Block » de Virgil Abloh (collection «Spin-Off » limitée à 999 pièces pour Vitra, 2019). VitrA
Lampe murale Petite Potence, d’après Jean Prouvé, issue de la collection « Spin-Off  » de Virgil Abloh pour Vitra (2019).
Lampe murale Petite Potence, d’après Jean Prouvé, issue de la collection « Spin-Off  » de Virgil Abloh pour Vitra (2019). VitrA
La chaise Antony, d’après Jean Prouvé, elle aussi issue de la collection « Spin-Off » limitée à 100 pièces (Vitra, 2019).
La chaise Antony, d’après Jean Prouvé, elle aussi issue de la collection « Spin-Off » limitée à 100 pièces (Vitra, 2019). VitrA

En collaborant avec Vitra dont le catalogue compte de nombreuses icônes du design, Virgil Abloh cherche à cibler une nouvelle génération, celle qui sera adulte en 2035. Pour beaucoup, ils ne connaissent pas ces pièces qui ont révolutionné le design. « Son objectif est de transmettre des connaissances de manière agréable et accessible », explique Nora Fehlbaum, PDG de Vitra. Mais au-delà de rendre hommage à Jean Prouvé, Virgil Abloh s’interroge sur l’avenir même de l’ameublement. « On peut légitimement se demander si nous aurons même besoin de meubles d’ici 2035 », a-t-il déclaré.

> La collection « Spin off » est déjà disponible sur le Vitra Campus et en ligne sur vitra.com. Briques en céramique (149 €), lampe Petite Potence (1 489 €) et fauteuil Antony (2 489 €).

> Exposition jusqu’au 31 juillet dans la Caserne de pompiers du Vitra Campus, de 10 h à 18 h.

The good concept store La sélection IDEAT