Laura Gonzalez illumine La Gare, notre nouveau spot estival favori

Plus de 150 ans après sa mise en service, l’ancienne gare de Passy-La Muette entame une nouvelle vie. Transformée en restaurant en 1990 et récemment adoptée par le Moma Group, La Gare vient d'être reliftée par Laura Gonzalez et cuisinée par le chef Gastón Acurio. Bref, elle a de sérieux atouts pour devenir le spot le plus désirable de l’Ouest parisien. Découverte.

Rien ne se perd, tout se transforme. L’adage de Lavoisier sied à merveille à la petite gare du quartier de Passy, construite en 1864 et qui reliait à l’époque Saint-Lazare à Auteuil par la Petite Ceinture. Un siècle plus tard, La Gare entame sa première métamorphose et devient un restaurant. En 2017, le Moma Group en devient propriétaire sous la houlette de Benjamin Patou. Maître dans la création d’adresses exceptionnelles à Paris, ce dernier fleure immédiatement le potentiel de ce nouveau it-spot.

La Gare de Passy-La Muette, à l’époque où elle accueillait des trains.
La Gare de Passy-La Muette, à l’époque où elle accueillait des trains. Collection P.R. Mérard

600 m2 répartis sur deux niveaux, deux terrasses ouvertes sur le jardin du Ranelagh, 300 couverts dont 100 à l’extérieur, une rôtisserie s’étalant sur 11 mètres… La démonstration de force est impressionnante. Il semblerait que Benjamin Patou ait donné à son nouveau poulain tous les arguments pour faire parler de lui. Sans oublier Laura Gonzalez, la décoratrice des lieux, récemment auréolée Designer de l’Année 2019 par Maison & Objet et Gastón Acurio, chef de 50 restaurants dans le monde, dont deux figurant dans le World’s Best 50 Restaurants 2018.

Gastón Acurio et Laura Gonzalez.
Gastón Acurio et Laura Gonzalez. Jules Prunet / Jérôme Galland

Embarquement immédiat pour… le soleil ! D’Amérique du Sud en Asie, en passant par La Méditerranée, la table et la déco irradient. Connue pour ses adresses parisiennes élégantes et colorées (Manko et Noto, déjà en collaboration avec le Moma Group, L’Alcazar…), Laura Gonzalez réinvente La Gare. Si elle l’avait déjà habillé de velours et d’or lors d’une précédente rénovation, le restaurant rayonne dans sa version 2019 : tissus imprimés (édités par Pierre Frey, les motifs sont signés de la designer herself), zelliges marocaines, méli-mélo de couleurs solaires, plantes à foison et fresques (peintes par l’artiste Claure de Quenetain ou panoramiques de la manufacture Zuber & Cie) forment un joyeux bazar où il fait bon flâner le temps d’un café, d’un verre ou d’un dîner.

La banquette qui trône au centre de la piscine de zelliges est recouverte des motifs Ikat des tissus Pierre Frey.
La banquette qui trône au centre de la piscine de zelliges est recouverte des motifs Ikat des tissus Pierre Frey. Jérôme Galland

Pour rendre hommage à la genèse de ce lieu historique, Laura Gonzalez a souligné le parcours de l’ancienne voie ferrée par une « piscine » de zelliges vertes, ces petits carreaux d’argile cuits au feu de bois fruits du savoir-faire des Ateliers Zelij. Au bout du chemin, la toiture laisse place aux rayons du soleil qui viennent réchauffer une large terrasse ombragée par les arbres du jardin du Ranelagh.

Deux cabanes en bambou ferment l’espace.
Deux cabanes en bambou ferment l’espace. Jérôme Galland

Côté carte, l’humeur est à l’éclectisme. Le chef Gastón Acurio marie l’Amérique du Sud, la Méditerranée et l’Asie et propose une (très) large sélection de tapas et de plats : ceviche, pan con tomate, tacos, dim sum et sushis côtoient wok, spécialités de la mer et viandes sublimées sur la fameuse rôtisserie spectaculaire (à la parrilla argentine, à la Française ou au grill). Le choix s’avère cornélien… N’hésitez pas à picorer dans l’assiette de votre voisin, ou carrément à partager quelques plats. Et n’oubliez pas d’arroser le tout de cocktails maison, la juste dose de fraîcheur pour ponctuer votre repas.

Au rez-de-chaussée, le café et sa terrasse dévoilent un autre lieu de vie.
Au rez-de-chaussée, le café et sa terrasse dévoilent un autre lieu de vie. Jérôme Galland

Hyperactive, Laura Gonzalez présentait, à l’heure de la publication de ces lignes, sa réinterprétation du mythique Lapérouse, de nouveau main dans la main avec le Moma Group. La designer est omniprésente cet été… et nous a confié d’ores et déjà travailler sur sa scénographie pour le prochain salon Maison & Objet : une nouvelle collaboration avec Pierre Frey (un papier-peint, un tissu, une moquette), une nouvelle collection de mobilier et un concept inédit de café avec Pierre Hermé. Le tout « plein de couleurs et de motifs ». On l’aurait parié !

> Restaurant La Gare. 19, Chaussée de la Muette, 75016 Paris. Tél : 01 42 15 15 31. Tous les jours de 12 h à 14h30 et 19 h à 22h30. Brunch kids-friendly le dimanche.

The good concept store La sélection IDEAT