Bordeaux : La MÉCA, nouveau totem de la culture signé BIG et Freaks

La Maison de l’Economie Créative et de la Culture en région Nouvelle-Aquitaine (MÉCA) vient d’ouvrir ses portes à Bordeaux. Ouvert sur la ville grâce à un dispositif urbain imaginé par BIG et Freaks Architects, ce nouveau temple de la création accueille en résidence des auteurs, réalisateurs, éditeurs, plasticiens et chorégraphes. Aux cotés du public, bien sûr…

Gigantesque incubateur dédié à la production artistique, la MÉCA réunit depuis le 28 juin trois institutions culturelles de la région Nouvelle-Aquitaine. A deux pas de la gare Bordeaux Saint-Jean, l’édifice regroupe les sièges de deux agences dévolues au spectacle vivant (OARA), aux filières du livre, du cinéma et de l’audiovisuel (ALCA), ainsi que le Frac consacré à l’art contemporain. Le tout au sein d’un monolithe de béton qui prend la forme d’une arche, ou plutôt d’une boucle autour d’une « chambre urbaine » conçue par les équipes de BIG (Bjarke Ingels Group) et de Freaks Freearchitects.

En étroite collaboration avec ses confrères de Freaks Freearchitects, l’agence BIG de Bjarke Ingels a imaginé une « chambre urbaine » qui place la ville et le public au centre du projet.
En étroite collaboration avec ses confrères de Freaks Freearchitects, l’agence BIG de Bjarke Ingels a imaginé une « chambre urbaine » qui place la ville et le public au centre du projet. laurian ghnitoiu

Entre les rives de la Garonne et le centre historique de Bordeaux, les architectes danois et parisiens font cohabiter les trois institutions autour d’une vaste esplanade, accessible de jour comme de nuit grâce à un jeu de gradins et deux rampes disposées de chaque coté du bâtiment. Voué à accueillir des manifestations éphémères, cet espace de liaison entre le fleuve et la ville offre par la même occasion un espace de rencontre et de partage aux visiteurs et aux passants. « Un objectif qui semble déjà atteint, raconte Bjarke Ingels, fondateur de l’agence BIG, le jour de l’inauguration. Hier soir, nous observions déjà la présence de skateboarders et d’un couple réuni autour d’une bouteille de vin. »

Monochrome, le bâtiment de la Meca échappe à la monotonie grâce à ses multiples facettes percées de 1 500 ouvertures.
Monochrome, le bâtiment de la Meca échappe à la monotonie grâce à ses multiples facettes percées de 1 500 ouvertures. laurian ghnitoiu

En hommage à la fameuse pierre bordelaise, le bâtiment et son socle sont réalisés en béton à partir d’un sable de la région qui décline les mêmes nuances de beige. Le choix de la monochromie se poursuit à l’intérieur, à commencer par le hall d’entrée en béton gris, niché sous la topographie artificielle de l’espace public. En attendant un premier cycle de conférences et de performances, cette agora de 700 m² accueille déjà le public avec le bar-restaurant Le Crem. Installées de part et d’autre, les agences de l’OARA et de l’ALCA occupent chacune un pilier du bâtiment avec leurs bureaux et leurs archives, ainsi que des espaces de projection et de répétition qui doivent ponctuellement s’ouvrir aux visiteurs.

Espace de répétition pour les compagnies qui préparent une tournée en Nouvelle-Aquitaine, la scène de l’OARA n’échappe pas à la règle et joue la carte de la monochromie avec des panneaux muraux en bois, métal et béton teintés de noir.
Espace de répétition pour les compagnies qui préparent une tournée en Nouvelle-Aquitaine, la scène de l’OARA n’échappe pas à la règle et joue la carte de la monochromie avec des panneaux muraux en bois, métal et béton teintés de noir. laurian ghnitoiu

Initialement invité à concevoir la scène de l’OARA, les membres de Freaks ont finalement participé à l’élaboration de chaque espace. Culminant à trente mètres de haut, ceux du FRAC investissent la travée du bâtiment, soutenue par quatre poutres en treillis métalliques, dissimulées dans un niveau réservé au stockage des oeuvres d’art. A l’étage supérieur, les espaces d’expositions disposent ainsi d’un plan libre pour alterner facilement les accrochages. Au terme de la visite, ces derniers mènent à une vaste terrasse de 850 m² pour offrir un nouvel objet de contemplation : Bordeaux.

Agrémentée du SalonMÉCA, un espace collaboratif, la terrasse accueille les visiteurs du Frac à la fin de leur parcours, mais dispose également d’un accès indépendant pour ceux qui souhaiteraient simplement profiter du panorama.
Agrémentée du SalonMÉCA, un espace collaboratif, la terrasse accueille les visiteurs du Frac à la fin de leur parcours, mais dispose également d’un accès indépendant pour ceux qui souhaiteraient simplement profiter du panorama. laurian ghnitoiu

> La MÉCA. 54, quai de Paludate, 33800 Bordeaux. 

The good concept store La sélection IDEAT