Tendances 2019 : Vers un âge de pierre 2.0

Entre références archéologiques et esthétique futuriste, la pierre est à l’honneur dans le design. Décryptage.

Le 21 juillet prochain, on célèbrera le 50e anniversaire des premiers pas de l’homme sur la Lune, l’événement qui a éveillé nos rêves millénaires de conquête spatiale. D’un autre côté, le désir de renouer avec notre nature primitive se traduit par une nostalgie des temps archaïques. De nouveaux objets concilient ces deux aspirations, explorant un avenir de science-fiction empreint de références à l’âge de pierre. Dalles de granit et roches volcaniques sont sculptées dans des formes monolithiques, comme au silex, tandis que les matières lunaires inspirent un style aux formations rocheuses étranges.

Studiopepe, une esthétique chargée de spiritualité

Installation « les Arcanistes », Studiopepe.
Installation « les Arcanistes », Studiopepe. © Giuseppe Dinnella

La magie et les mystères de la Lune n’en finissent pas d’intriguer. Son pouvoir sur les marées, nos humeurs, le cycle de la femme, son rôle de gardienne – protégeant la Terre des vents solaires, des météorites et des débris spatiaux – exercent une fascination qui se retrouve dans les collections des designers les plus novateurs. Cela inspire une esthétique imprégnée de références spirituelles, revisitant la symbolique de la matière céleste. Au dernier salon de Milan, le duo italien Studiopepe présentait ainsi une installation totalement mystique, où des cristaux de sel recouvraient le sol et des jeux ésotériques créaient un univers d’un autre monde. La pierre y figurait profusément, dans des formes totémiques.


Géologie cosmique

Table d’appoint du Studio Furthermore.
Table d’appoint du Studio Furthermore. @Mihail Novakov

Avec sa collection « Moon Rock », le duo de Studio Furthermore explore l’esthétique et la matière de la roche lunaire, offrant un aperçu d’un avenir pas si lointain, dans lequel l’exploitation minière lunaire pourrait fournir une partie de nos matières premières, soulageant ainsi les ressources de la Terre. De retour sur celle-ci, le Norvégien Tron Meyer empile des pierres d’origine volcanique, d’il y a environ 290 millions d’années, dont la forme arrondie traduit les mouvements et les frottements graduels du temps. Dans un cas comme dans l’autre, les surfaces tactiles honorent la matière.

Totem de Tron Meyer.
Totem de Tron Meyer. Tron Meyer

The good concept store La sélection IDEAT