Entre art et design, Pablo Reinoso s’expose sur la French Riviera

Polygone Riviera, gigantesque centre de shopping et de loisirs à ciel ouvert, invite chaque année un artiste le temps d’un été. En 2019, c’est l’Argentin Pablo Reinoso qui s’y colle avec « Supernature », dix meubles sculptures qui témoignent de ses dernières recherches sur la place de l’œuvre d’art dans le paysage urbain.

A Cagnes-sur-Mer, sur l’avenue des Alpes qui mène à Vence, Polygone Riviera s’inspire des « Lifestyle malls », ces énormes centres commerciaux multi-fonction de la côte ouest des Etats Unis. Dans le cadre de la programmation artistique estivale, les œuvres du sculpteur Pablo Reinoso succèdent aux pièces XXL de Lilian Bourgeat, aux créations de Philippe Ramette qui défient la loi de la gravité et aux sculptures de Joan Miro.

Pablo Reinoso, « Simple Talk (right) ».
Pablo Reinoso, « Simple Talk (right) ». Florian Kleinefenn

A la tête de la programmation du Polygone Riviera, on trouve Jérôme Sans, critique d’art, co-fondateur du Palais de Tokyo à Paris et directeur artistique du programme de réaménagement des Rives de Saône à Lyon. Cette année, il a fait appel à Pablo Reinoso, qui produit des œuvres aux confins de l’art et du design. Depuis les années 1970, ce Parisien d’origine argentine s’est rendu célèbre par ses « Bancs Spaghetti ». « Cet artiste puise dans les code du mobilier urbain pour le transcender en sculptures mouvantes. Ses œuvres s’épanouissent dans un jeu de formes rappelant la croissance végétale », rappelle Jérôme Sans. Simple Talk, Double talk, Vice–versa, Green Line… Ses bancs arabesques qui dialoguent avec la nature invitent le public à réagir, stimulant l’échange et la parole.

Pablo Reinoso, « Vice Versa ».
Pablo Reinoso, « Vice Versa ». Florian Kleinefenn

Mais Polygone Riviera invite aussi à découvrir des placettes où se poser pour prendre un verre, des espaces de détente pensés comme des points de rencontre, des pergolas ombragées, un théâtre de verdure… Le tout animé par des fontaines aux chorégraphies aquatiques, des passerelles qui longent les berges du Malvan, la rivière locale… Ce parcours artistique se déroule sur près de deux kilomètres dans un environnement joliment paysagé.

Pablo Reinoso, « La Chose ».
Pablo Reinoso, « La Chose ». Florian Kleinefenn

Passé maître dans la conception de jardins méditerranéens, l’architecte paysagiste Jean Mus a voulu célébrer ici les essences du Sud en cadençant les floraisons sur les quatre saisons avec comme toile de fond l’eau comme élément central. Une intervention qui confère sa singularité à cet univers de shopping à ciel ouvert, le plus grand en France. Il a ouvert ses portes en 2015 sur une superficie de 70 000 m2 et compte 150 boutiques, 26 restaurants, 1 cinéma multiplex de 10 salles et un parking en sous-sol de 3 000 places.

Pablo Reinoso, « Love Beam » et « Rolling Sculpture ».
Pablo Reinoso, « Love Beam » et « Rolling Sculpture ». Florian Kleinefenn

A Polygone Riviera, tout est démesuré et pourtant, l’ensemble prend l’allure d’un village. Véritable galerie d’art en plein air, ses installations pérennes, disséminées sur l’ensemble du site font écho à l’exposition estivale. Des artistes de renommée sont mis en scène comme Daniel Buren, Céleste Boursier-Mougenot, César, Jean-Michel Othoniel, Ben, Anthony Gormley, Tim Noble & Sue Webster, Pacale Martine Tayou, Waung Du… Une vocation artistique que l’on repère dès l’entrée grâce au « Guetteur », la sculpture habitée en verre fumé de Sacha Sosno.

Pablo Reinoso, « Banc d’Ammarage ».
Pablo Reinoso, « Banc d’Ammarage ». Florian Kleinefenn

> Polygone Riviera. 137, avenue des Alpes, 06800 Cagnes-sur-Mer.

 

The good concept store La sélection IDEAT