Bap! : la Biennale d’architecture reine à Versailles

La première Biennale d’architecture et de paysage d’Île-de-France nous emmène à Versailles. Six lieux d’exception et six expositions pour une riche programmation qui réserve quelques belles surprises.

Depuis plusieurs années, les événements autour de l’architecture se sont multipliés au point qu’on finit par s’y perdre. L’Île-de-France n’échappe pas à la règle et, en ce printemps, la Région a inauguré sa première Biennale d’architecture et de paysage, à Versailles. Jusqu’au 13 juillet, la Bap! – c’est son petit nom – investit six lieux d’exception pour l’occasion, avec une riche programmation.

« Augures, laboratoires des nouvelles pratiques architecturales », l’exposition principale de cette biennale, a été confiée à l’architecte et urbaniste Djamel Klouche et se tient dans la Petite Écurie de Versailles.
« Augures, laboratoires des nouvelles pratiques architecturales », l’exposition principale de cette biennale, a été confiée à l’architecte et urbaniste Djamel Klouche et se tient dans la Petite Écurie de Versailles. DR

La meilleure idée de cet événement est d’avoir confié le commissariat de l’exposition principale à Djamel Klouche. Dans la Petite Écurie, où se trouve l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles, ­l’architecte et urbaniste présente « Augures, laboratoires des nouvelles pratiques architecturales », qui questionne les défis contemporains, notamment climatiques, auxquels sont confrontées les 23 équipes d’architectes invitées. « La notion d’augure peut être positive ou négative, rappelle Djamel Klouche, car il ne faudrait pas, au nom d’un optimisme de rigueur, s’interdire de réfléchir aussi aux mauvaises nouvelles. J’aime le mot “augure”, car il exprime bien l’idée que des tas de choses sont en train de se passer mais qu’elles restent encore invisibles ou nébuleuses, presque à l’état gazeux. »

L’architecture reine à Versailles
L’architecture reine à Versailles DR

Bap! : entre nature et architecture

Dans cette exposition collective, Barrault Pressacco, NP2F, Post-Office ou encore CAB confrontent ainsi leurs idées. C’est certes conceptuel, mais intelligent, bien plus fécond que lorsque cette biennale vire à l’opération de promotion en rassemblant les maquettes des 68 gares du Grand Paris Express sous l’étiquette « Horizon 2030 »… Mieux vaut aller prendre l’air avec Alexandre Chemetoff dans le merveilleux Potager du roi pour découvrir « Le goût du paysage » et partir à la rencontre des producteurs paysans franciliens. Et pour les aficionados du patrimoine, direction le château de Versailles : « Architectures rêvées, 1660-1815 » ausculte le monument sous un jour nouveau, exhumant des projets jamais réalisés et révélant le formidable terrain d’expérimentation architecturale qu’il fut tout au long de l’Histoire.

> Biennale d’architecture et de paysage d’Île-de-France. Dans six lieux de Versailles (78), jusqu’au 13 juillet.

Thématiques associées

The good concept store La sélection IDEAT