L’étagère String fête 70 ans de modernité

Alors qu’elle est habituée à exposer livres, bibelots et autres objets déco, l’étagère String s’expose à son tour cette année, dans une version anniversaire limitée à 2019 exemplaires…

En 1949, Bonnier, la plus ancienne maison suédoise d’édition de livres, lançait un concours pour créer une étagère à la fois abordable, facile à assembler et simple à transporter. Pas simplement pour la beauté du geste, mais avec l’idée qu’ainsi, les consommateurs seraient plus enclins à acheter… davantage de livres ! De ce concours est née String, conçue par le couple Kajsa et Nils Strinning. Soixante-dix ans plus tard, il n’est pas certain que l’on acquiert encore une String, devenue un classique du design, rien que pour y ranger ses livres… Mais ce n’est pas bien grave, puisque son système se veut si flexible et s’est tant développé qu’il accueille volontiers bien d’autres choses. Depuis l’idée originelle, celle de deux montants métalliques dotés de barres sur lesquelles s’accrochent des étagères, String a évolué.

Ultra versatile, son architecture permet l’aménagement de cuisines, de dressings, d’entrées, de salons… et existe même en version outdoor.
Ultra versatile, son architecture permet l’aménagement de cuisines, de dressings, d’entrées, de salons… et existe même en version outdoor. DR

Une déclinaison à tous les niveaux

String Pocket, dessinée par Mats Theselius, célèbre les sept décennies de la fameuse étagère suédoise, devenue un classique du design.
String Pocket, dessinée par Mats Theselius, célèbre les sept décennies de la fameuse étagère suédoise, devenue un classique du design. © MARCUS LAWETT

String System propose ainsi un ensemble de composants, tandis que String Plex substitue des plaques de Perspex (une variante du Plexiglas) aux habituels montants métalliques. String Works se destine aux espaces de travail, quand String+ présente une série d’accessoires à même de convenir aux salles d’eau et aux dressings. Enfin, String Pocket, créée par Mats Theselius, s’affiche dans un petit format de trois étagères. C’est d’ailleurs au designer suédois, pourtant adepte d’un style en rupture avec le minimalisme scandinave, qu’a été confiée, pour fêter les 70 ans de la marque, la conception d’une version numérotée de son produit, avec plateaux en verre, éditée en 2019 exemplaires.

Une édition limitée que son concepteur explique ainsi : « J’ai voulu démontrer à quel point le design de l’étagère String Pocket reste toujours aussi actuel. Avec cette version en verre, l’étagère s’efface et prend une forme quasiment intangible. Ultra aériennes, ses lignes se devinent grâce aux supports muraux et aux bords bleu-vert du verre des plateaux. »
Une édition limitée que son concepteur explique ainsi : « J’ai voulu démontrer à quel point le design de l’étagère String Pocket reste toujours aussi actuel. Avec cette version en verre, l’étagère s’efface et prend une forme quasiment intangible. Ultra aériennes, ses lignes se devinent grâce aux supports muraux et aux bords bleu-vert du verre des plateaux. » © MARCUS LAWETT

Autre innovation récente, Museum, que String Furniture a présentée en avril à Milan : une étagère imaginée par le studio suédois TAF dans le cadre de la rénovation du Nationalmuseum de Stockholm. Pensée pour supporter les bustes des collections de l’institution, elle intègre « NM& », une gamme d’objets conçue pour le nouveau restaurant abrité par le bâtiment. Mais elle fera aussi chez vous un parfait petit mobilier !

L’étagère Museum imaginée par TAF.
L’étagère Museum imaginée par TAF. String Furniture

Thématiques associées

The Good Spots Destination Suède

The good concept store La sélection IDEAT