Ondarreta, la nouvelle vague du design espagnol

Le catalogue du label espagnol Ondarreta regorge de sièges interprétant le bois. Des assises conçues pour meubler une palette de projets architecturaux très diversifiée.

Le savoir-faire d’Ondarreta repose sur trois générations d’ébénistes amoureux de la matière, et c’est primordial. Cela donne un mobilier sans prétention, ni orné ni austère. Lors du dernier Salon du meuble de Milan, l’architecture même du stand d’Ondarreta envoyait le message d’une modernité naturelle : les trois murs étaient constitués de 1 300 feuilles de contreplaqué formant un projet architectural en soi. Ceux qu’a meublés Ondarreta vont de plusieurs « Bio-constructions Méditerranée » à Gérone, en Catalogne, à l’église Iesu de Saint-Sébastien (dans le Pays basque espagnol), construite par le grand architecte Rafael Moneo, également créateur du mobilier et donc des chaises du projet.

Fauteuil et Ottoman « Lana », design Yonoh Studio.
Fauteuil et Ottoman « Lana », design Yonoh Studio. Ondarreta

C’est la force de l’éditeur. Ses modèles tout en retenue peuvent aussi bien intégrer un immense loft industriel, tel que le QG des guitares Fender, à Los Angeles, que se révéler pertinents dans un lieu intime comme la brasserie Camille, à Meyreuil (Bouches-du-Rhône). À des années-lumière de l’esprit bistrot, les sièges arrondis en bois miel, tapissés de teintes roses, redessinent le genre brasserie.

Chaises « Bai Wood », design Ader Lizaso.
Chaises « Bai Wood », design Ader Lizaso. Ondarreta
Chaise « Bai », design Ader Lizaso.
Chaise « Bai », design Ader Lizaso. Ondarreta

Que ce label veuille faire de beaux sièges susceptibles de convaincre les architectes, c’est évident. L’atout roi de Nadia Arratibel, chargée du design, et de sa sœur Nora, gérante de la société fondée par leur grand père, c’est l’ADN de la maison : une technicité qui s’appuie avant tout sur l’humain. Pour elles, « pas d’artisanat sans technologie, pas de design sans fonctionnalité ». En témoigne la simplicité de la chaise Alo du « vétéran » Gabriel Teixidó, qui nous assoit sur une fine feuille de bois courbé. La chaise Bai du jeune designer Ander Lizaso utilise certes du chêne cintré, mais très finement garni d’un mince tapissage.

Chaise « Alo », déclinée en version outdoor, design Gabriel Teixidó.
Chaise « Alo », déclinée en version outdoor, design Gabriel Teixidó. Ondarreta

Cette année, le collectif suédois Note Design Studio a présenté la nouvelle chaise Supra en sept variantes, avec différentes couleurs et formes de piétement. Tout un éventail de solutions ! Malgré une coque plastique fixée sur une structure de bois (local) et métal (recyclable), sa fabrication laisse toujours une grande place au fait main, donc au sur-mesure potentiel. À chaque projet son meuble…

Les chaises Supra de Note Design Studio (2019, Ondarreta).
Les chaises Supra de Note Design Studio (2019, Ondarreta). Note Design Studio
Chaise « Silu », design Unstudio.
Chaise « Silu », design Unstudio. Ondarreta

> www.ondarreta.com

The good concept store La sélection IDEAT