Lyon : Claude Cartier cultive l’esprit sauvage à l’Inside Gallery

Avec la neuvième exposition dans sa galerie lyonnaise, proposée cette fois autour du thème de la nature, la décoratrice d’intérieur Claude Cartier continue de rassembler ce qui la passionne, entre design, création textile et art contemporain.

Claude Cartier est une conteuse. Elle le prouve une fois de plus avec sa nouvelle exposition, sorte de « serre géante » dans laquelle baigne toute l’harmonie du monde végétal. « L’idée était de reconstituer un jardin d’hiver, explique-t-elle, de partir du vocabulaire de la nature et de l’enrichir de touches sophistiquées. » Un bel éden, cette fois-ci cultivé avec le concours des éditeurs de design Flexform, de textile Élitis et du Néerlandais Jan Gulfoss, dont le travail photographique opère un trait d’union essentiel entre les différentes propositions. Avec Flexform, la collaboration n’est pas inédite puisque la galerie expose depuis ses débuts, il y a quatre ans déjà, la prestigieuse marque transalpine.

Autour d’une scénographie d’inspiration végétale, Claude Cartier propose dans son espace une démonstration inédite et sensible.
Autour d’une scénographie d’inspiration végétale, Claude Cartier propose dans son espace une démonstration inédite et sensible. DR
Une exposition réalisée en partenariat avec Ressource, pour la palette de couleurs, et Olivier Dubus-Chavanis, le fondateur d’Instinct Végétal (Lyon), pour les plantes.
Une exposition réalisée en partenariat avec Ressource, pour la palette de couleurs, et Olivier Dubus-Chavanis, le fondateur d’Instinct Végétal (Lyon), pour les plantes. DR

Construction et sublimation des pièces

« Flexform, c’est le design parfait à l’italienne, où les lignes équilibrées, le sens du détail et les habillages en cuir forment un classicisme très architecturé », analyse la décoratrice d’intérieur, qui présente, pour cette nouvelle édition, le dernier-né de la marque, le canapé Campiello d’Antonio Citterio. Avec la maison de tissus et de papiers peints Élitis, ce fut le coup de foudre. « C’est sans aucun doute leur collection qui a inspiré la thématique de l’exposition », dit la créatrice, qui a fait rimer avec son habituel sens des couleurs et des matières les lignes « Pop », aux décors végétaux et graphiques, les velours « Alcôve », les revêtements muraux « Essences de bois », « Formentera », en paille, « Opening », en fibre d’abaca, ou « Oxydes », à base de métal oxydé…

Claude Cartier a choisi une sélection de revêtements entre naturel et opulence, métaux et fibres dorées.
Claude Cartier a choisi une sélection de revêtements entre naturel et opulence, métaux et fibres dorées. DR

Mélange d’effets mats et brillants, de couleurs vives et de clairs-obscurs, comme dans une jungle. Troisième révélation, enfin, Jan Gulfoss, artiste, photographe et explorateur, défenseur de la cause animale, que Claude Cartier a découvert grâce à Jeanne-Hortense Rousseau, de la Galerie Daltra, à Megève. « L’idée de cette exposition est de tisser des propositions inédites, de s’approprier l’esprit d’une marque, de le réinterpréter à notre manière, afin de se décaler des atmosphères que celle-ci présente. Et c’est réussi lorsqu’on nous dit, pour chaque exposition, que l’on ne reconnaît pas du tout le lieu… »

> « Inside Gallery, édition n° 9 ». 33, rue Sala, 69002 Lyon, jusqu’à fin février 2020. Tél. : 04 78 37 61 67.

The Good Spots Destination Lyon

The good concept store La sélection IDEAT