5 terrasses pour profiter de Paris au mois d'août

Il fait beau, il fait chaud mais vous passez (encore) vos journées au bureau. A défaut d'avoir les pieds dans l'eau, IDEAT a pris rendez-vous avec le soleil sur cinq terrasses ultra-désirables à Paris. Suivez le guide !

1/ La Mer à Boire s’empare des quais de Seine

Sous la tonnelle ou en plein air sur un terrain d’herbe (à gauche, non photographié), la Mer à Boire promet de vous faire voyager en terrasses !
Sous la tonnelle ou en plein air sur un terrain d’herbe (à gauche, non photographié), la Mer à Boire promet de vous faire voyager en terrasses ! DR

La Bretagne accoste sur les quais d’Austerlitz ! Eleveur d’huîtres et d’autres produits succulents venus de la côte Atlantique, la Mer à Boire prend possession de la terrasse de l’hôtel OFF pour la période estivale. Autour de larges tables conviviales avec vue sur Seine, plates de Cancale, crevettes, bulots, saumons et rillettes de la mer se dégustent accompagnés de vins blancs ou cocktails originaux, les pieds (presque) dans l’eau. Le week-end, selon la programmation, les tables laissent place à un cours matinal de yoga et le bar se transforme en atelier de mixologie avec Les Animaux bar. F.L.
> OFF Paris Seine x La Mer à Boire, 86 Quai d’Austerlitz, 75013 Paris.


2/ Créatures survole Paris

Clou du spectacle : Créatures offre une sublime vue sur les plus beaux monuments de Paris.
Clou du spectacle : Créatures offre une sublime vue sur les plus beaux monuments de Paris. DR

Mieux qu’un roof, un rooftop ! Depuis que les grands magasins réinventent leurs toits-terrasses en bars à manger festifs (Perchoir Marais, Perruche…), on prend volontiers Paris de haut pour admirer son panorama d’été. Ici, le chef Julien Sebbag – qui fait un carton, le mardi, Chez Oim, au Bus Palladium – est allé piocher dans les cuisines levantines et dans le Sud de belles assiettes, hautes en couleur, qui tournent exclusivement autour du légume, des herbes, des fleurs et des fruits. Du 100 % végétarien donc et fichtrement bien fichu. Les jeunes architectes d’Uchronia ont posé le décor (grand bar, fauteuils Banjooli griffés Moroso, cabinet de curiosités…) sur fond de palais Garnier. Dépaysant ! N.N.
> Créatures, 25 rue de la Chaussée-d’Antin, Paris 75009, au 8e étage des Galeries Lafayette Paris Haussmann.


3/ Mama Shelter ouvre son toit aux carnassiers 

Ambiance franchement californienne sur les toits-terrasses de l’hôtel Mama Shelter.
Ambiance franchement californienne sur les toits-terrasses de l’hôtel Mama Shelter. FRANCIS AMIAND

Après le paradis végétarien, voici la terrasse des carnivores ! Si l’été est synonyme de barbecue, seule une poignée de chanceux peut se targuer de griller sa viande au grand air et de la déguster au soleil couchant en plein Paris. Pour tous les autres, l’hôtel Mama Shelter, installé dans le 20e arrondissement, propose pour la première fois cette année un barbecue à ciel ouvert à savourer sur son beau rooftop. Tous les midis et soirs, sauf le dimanche, Mama cuisine pour vous viandes, poissons ou légumes au feu de bois. Une grillade dans l’assiette, confortablement installé sous un parasol bariolé, ajoutez à ça un soleil de plomb puis une nuit étoilée… c’est (presque) un aller-simple pour la Californie. F.L.
> Mama Paris East, 109 rue de Bagnolet, 75020 Paris.


4/ L’Hôtel Crillon ouvre son Yacht Club

Moment privilégié à l’Hôtel de Crillon dans le décor signé du très talentueux Alexandre Benjamin Navet. 
Moment privilégié à l’Hôtel de Crillon dans le décor signé du très talentueux Alexandre Benjamin Navet.  Aimery Chemin

Séquence dolce vita ! Jusqu’en octobre, on débarque place de la Concorde à l’Hôtel de Crillon pour picorer quelques antipasti et célébrer les 100 ans du negroni. Appuyée par Campari – l’un des trois ingrédients du fameux cocktail florentin –, la scénographie balnéaire d’Alexandre Benjamin Navet (lauréat de la Design Parade Toulon en 2017) n’est pas sans rappeler les dessins d’Henri Matisse ou de David Hockney. Au beau milieu de la cour Gabriel, entre euphorie chromatique et plantes vertes, on met le cap sur une courte carte de bons produits italiens (tresses de mozzarella, culatello di Zibello tranché minute, pasta, gelati maison…) pour accompagner ce negroni, que l’on consommera bien sûr avec modération. N.N.
Le Yacht Club de l’Hôtel de Crillon, Cour Gabriel, 6, rue Boissy-d’Anglas, Paris 75008 Paris.


5/ Les Jardins du Faubourg soufflent une bulle de nature

Nichée entre les deux bâtiments de l’hôtel, la terrasse promet un moment de détente et de fraîcheur grâce à sa belle végétalisation.
Nichée entre les deux bâtiments de l’hôtel, la terrasse promet un moment de détente et de fraîcheur grâce à sa belle végétalisation. Yvan Moreau

Tout récemment ouvert, l’hôtel Les Jardins du Faubourg cache une belle terrasse intérieure. Tel un jardin urbain, bambous et néfliers du Japon s’épanouissent pour garder bien au frais cette cour pavée. L’architecte Arnaud Behzadi a recouvert la façade du bâtiment du fond d’Alucobond, un matériau à effet miroir. Les plantes s’y reflètent, le jasmin y grimpe… et nous voilà en pleine jungle ! Impossible aussi de ne pas se laisser transporter par l’odeur de ce fameux jasmin, fleur fétiche de la directrice Jennifer Boccara devenue la signature olfactive de l’hôtel. La terrasse accorde une parenthèse verdoyante à ces visiteurs venus, selon l’heure et l’humeur, déguster la carte du chef Bruno Doucet ou les cocktails imaginés sur-mesure au bar. F.L.
> Hôtel Les Jardins du Faubourg, 9 rue d’Aguesseau, 75008 Paris.


 

The good concept store La sélection IDEAT