Cristina Celestino voit la vie en rose sur la côte amalfitaine

Nouvelle figure de proue du design et de l’architecture intérieure en Italie, Cristina Celestino décline sa couleur fétiche au sein de Pink Closet, une boutique de mode inaugurée cet été sur les hauteurs de Ravello.

D’une installation réalisée pour Fendi au showroom milanais de Sergio Rossi, Cristina Celestino semble apprécier toutes les nuances de rose. Du moins, tant qu’elles sont subtiles et sophistiquées, comme à l’intérieur du bien nommé Pink Closet. Dédié au vestiaire féminin, ce showroom de mode vient d’ouvrir ses portes dans une annexe du Palazzo Avino. Un hôtel cinq étoiles dont les 33 chambres et dix suites occupent une villa historique, perchée sur les falaises de Ravello depuis le XIIe siècle.

A la tête du Palazzo Avino, Mariella Avino a décider de partager sa passion pour la mode avec ses hôtes.
A la tête du Palazzo Avino, Mariella Avino a décider de partager sa passion pour la mode avec ses hôtes. Davide Lovatti

Face à la Méditerranée, la boutique tire son nom – et sa décoration ! – des façades rosées de la bâtisse. Mais s’il dialogue avec son architecture, le lieu s’accorde également à son environnement naturel en multipliant les références à la Méditerranée. Au sol, le marbre dessine des vagues abstraites et polychromes, passant d’un « vert aquamarine » à un « rose égéen ». Tandis qu’au mur, des coquillages saint-jacques en céramique déclinent les même tonalités de manière aléatoire, en réponse au motif géométrique d’une mosaïque en marbre et miroirs.

Dessinées par Cristina Celestino pour Fornace Brioni, les céramiques murales répondent à la polychromie du sol.
Dessinées par Cristina Celestino pour Fornace Brioni, les céramiques murales répondent à la polychromie du sol. Davide Lovatti

Evocation subtile des reflets aquatiques, les miroirs sont littéralement au cœur du projet. Qu’ils pivotent sur un axe ou composent les facettes d’un paravent, ils articulent les différents espaces de présentation, composés d’étagères rétro-éclairées ou de portants suspendus en laiton, avec une partie réservée aux essayages. Sous une des suspensions Pulsar, dessinées par la créatrice milanaise pour l’éditeur Esperia, le tapis qui la délimite envahit les parois des cabines afin d’apporter un peu de chaleur et de contraste dans cette « grotte contemporaine ».

Le tapis « Nebula » (Besana Carpet Lab d’après un dessin de Cristina Celstino) introduit une note florale dans un espace largement minéral.
Le tapis « Nebula » (Besana Carpet Lab d’après un dessin de Cristina Celstino) introduit une note florale dans un espace largement minéral. Davide Lovatti

« The Pink Closet est une petite pièce d’architecture qui intègre et harmonise différentes couleurs, matériaux et textures, de sorte que les visiteurs, dès qu’ils franchissent le seuil, peuvent vivre une expérience visuelle et tactile immergée », détaille la designer et architecte d’intérieur. Définitivement inspirée par la côte amalfitaine, Cristina Celestino l’est également par la lagune de Venise, où elle s’apprête à inaugurer un bar à cocktails dans le prochain hôtel orchestré par Dorothée Meilichzon.

The good concept store La sélection IDEAT