Interview : Luca Nichetto, tête de file du nouveau design italien

Originaire de l’île de Murano, dans la lagune de Venise, Luca Nichetto a grandi dans l’univers de l’artisanat et de la verrerie d’art. Après des études d’art et un cursus en design industriel, il acquiert une expertise dans les champs du verre et de la lumière, en travaillant notamment avec Salviati et Foscarini. En 2006, il monte sa propre agence et collabore aujourd’hui avec un large panel d’éditeurs comme Moooi, Ethimo, MDF Italia, Kristalia… Installé depuis 2011 à Stockholm, il a conservé un bureau à Venise où il se rend tous les mois.

Quelle part de Venise vous manque le plus quand vous êtes à Stockholm ?
Luca Nichetto : Mes amis, et d’une manière générale le style de vie de Venise. Par exemple, une fois le travail terminé, je regrette terriblement de ne pas pouvoir aller prendre un apéritif en terrasse. Ce genre de petits moments qui font partie du quotidien…

Et inversement, quelle part de Stockholm vous manque le plus quand vous êtes à Venise ?
La qualité d’une vie très organisée, comme la Suède l’a mise en place. Et tous les avantages que le système social-démocratique apporte à ses citoyens. Une certaine tranquillité de vie… si je la compare à l’Italie !

Le Café Quaddri, un établissement légendaire de la place Saint-Marc.
Le Café Quaddri, un établissement légendaire de la place Saint-Marc. Young-Ah Kim

Où aller à Venise pour échapper à la foule de touristes ?
Cette ville est construite comme une sorte de labyrinthe. C’est un avantage qui, de fait, offre pas mal d’échappatoires. Mais j’affectionne particulièrement les quartiers de la Fondamenta della Misericordia, du Castello… qui restent encore épargnés par les flots de touristes que l’on croise à San Marco.

Un endroit que vous chérissez plus que tout à Venise ?
Je suis né et j’ai grandi à Murano. Et c’est là que je séjourne quand je vais à Venise. J’ai donc une affection particulière pour cette île. Mais d’un point de vue plus esthétique, je trouve que Burano, avec toutes ses maisons colorées, est un petit joyau. Cependant, elle est devenue une attraction touristique très fréquentée durant la journée. Heureusement, le soir, l’endroit redevient vivable, car il n’y a quasiment pas d’hôtels sur place.

Les maisons colorées de l’île de Burano…
Les maisons colorées de l’île de Burano… Young-Ah Kim

The good concept store La sélection IDEAT